Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.

Sujets - Salade dendives

1
Oyé Oyé !!!

Bon, tel qu'évoqué dans l'autre sujet, je me lance dans ce projet assez fou qui risque de me prendre toute l'année 2019 (à vous parler de matchs de... l'an passé).

J'espère sincèrement que les quelques usagers qui traînent encore par ici prendront le temps de visionner certains de ces combats. Ils en valent franchement la peine. Je me répète (car je disais la même chose en 2017 et en 2016) mais la lutte professionnelle n'a jamais été aussi hot que dans les 4-5 dernières années. Il y a tellement de choix, tellement de lutteurs fabuleux, tellement de styles, tellement de promotions excellentes... L'offre de qualité est juste trop grande. Dur de trouver du temps pour TOUT regarder. C'est pourquoi certaines promotions ont été un peu délaissées sur ce Top, voir même certaines ignorées... Je n'ai pas de doute qu'il y aurait matière à faire un Top 500 (ça a déjà été dur de se limiter à 100) mais bon, on a qu'une seule vie à vivre et on peut pas la passer uniquement à regarder/commenter des gars en bobettes qui font semblant de se faire mal (même le plus artistiquement possible)  :P

Je pense néanmoins que ce Top offre un regard assez global et informé sur ce qu'il y a eu de meilleur en lutte pro cette dernière année.

Comme toujours, vos commentaires sont extrêmement appréciés (et c'est souvent ce qui me motive à continuer) :)

Allons y donc, sans plus tarder :

100. Austin Aries vs. Johnny Impact - Impact Wrestling Bound For Glory (14 Octobre)


Je n'ai pas beaucoup regardé Impact (feu TNA, feu GFW pendant une tassé de thé) l'an passé. Les nombreux "reboots" des dernières années m'avaient laissé un goût un peu amer dans la bouche. J'avais ADORÉ la période ultra-loufoque où les Garçons tout durs BRISÉS faisaient la pluie et le beau temps sur les ondes de TNA, trouvant particulièrement audacieux l'utilisation du versant humoristique / surréaliste / surnaturel / 2ème degré. Mais après leur départ controversé et assez soudain, j'avais décroché solide...

Cependant, l'an passé, on a assisté à une petite renaissance. L'apport de Don Callis au booking et comme commentateur y apporte beaucoup. Le produit est plus focusé, les personnages bien définis et les rivalités intéressantes. Wrestling 101.

Ce Main Event du plus gros show de l'année d'Impact Wrestling a été le point culminant d'une rivalité où la réalité s'est entremêlée à la fiction... En effet, Austin Aries a toujours eu la réputation peu enviable d'être un employé difficile et un éternel mécontent (un genre de mini CM Punk si vous voulez bien). En contrepartie, c'est un lutteur extraordinaire et hyper-charismatique donc je comprends pourquoi il a toujours du boulot... Ceci dit, pendant que sa FEUD avec Johnny Impact faisait rage lors des épisodes télévisuels d'Impact, la FEUD que se livraient les deux types sur les réseaux sociaux était encore plus intense et intéressante. Un commentaire de Johnny sur la taille d'Aries a vraiment, mais vraiment mal passé... Ce dernier a répliqué en s'attaquant à l'apparence physique de la femme de Jean Impact (Taya Valkyrie)... L'intensité ne cessait de monter et était palpable lors des segments à la TV. Un peu comme Bret Hart et Shawn Michaels, c'était ÉVIDENT que ces deux hommes ne s'aimaient pas DU TOUT.

Dans ce contexte, dès le début du match, on sent cette acrimonie toute réelle. Le premier "lock-up" est particulièrement intense. S'ensuit un beau combat avec des passages très stiff (de délicieux coups de pieds derrière la tête et des "bitch slaps"), des moves aériens spectaculaires (de la part de Jean surtout mais quand même un magnifique 450 d'Aries aussi), de la très bonne lutte technique (surtout Aries), des moves DANGEREUX (un Death Valley Driver sur le ring apron... OUCH !) et une psychologie sans faille. C'est un excellent match et même si j'ai pas vu le tiers de ce qu'Impact Wrestling a produit cette année, c'est assurément un des meilleurs combats qu'ils ont présenté en 2018.

Petit bémol cependant pour la petite crisette d'Aries tout de suite après le finish... il s'est relevé rapidement après le Starship Pain de John et le compte de 3 (no-sellant le tout, par le fait) pour envoyer chier la foule et Don Callis pis crisser son camp... Ça a enlevé un peu à la célébration de Johnny.
2
Lutte! / Vos meilleurs matchs de 2018
13 Février 2019 12:46
Salut les quelques visiteurs qui passent dans le coin à l'occaz !

Quels sont vos matchs préférés de l'année passée ? Et aussi seriez-vous intéressé à ce que votre bon ami Salade d'endives vous fasse un de ces fameux Tops des familles (comme il aime bien faire). C'est sûr que si ça intéresse personne, ça vaut peut-être pas le coup ;)
3
Thé en poche! / Salade Junior
1 Novembre 2018 00:25
Bien le bonsoir chers kamarades webziniens ! Long time no see les cocos.

Je ne pensais pas un jour me métamorphoser en papa archi-quétaine mais j'me suis dit que j'allais quand même partager avec vous l'existence (toute neuve) d'une progéniture endivienne des plus ravissantes.

Le voici, le voilà : James Finn Pélissier. Né le 6 septembre 2018.




Quelques faits informatifs sur la chose en question :

-Me suis fait vomir dessus un nombre incalculable de fois. Ça surprend la première fois mais on s'habitue (sauf quand c'est dans la bouche)

-Me suis fait déjà chier dessus 3 fois. Ça surprend la première fois mais on s'habitue.... un peu moins.

-Pour une raison obscure à souhait, l'émission préférée de James est "Law & Oder: Special Victims Unit" (réalisée par les bons soins du célèbre Dick Wolf, que j'ai rebaptisé affectueusement "Pénis Loup"). Dès que le thème emblématique du générique retentit dans la maisonnée, l'intérêt du poupon est à son apogée.

-Niveau musique, James est un bébé krautrock ! La musique des allemands de Cluster a un très fort effet calmant sur lui (en particulier l'album génial Sowiesoso paru en 1976). Il aime bien aussi Harmonia, Kraftwerk, Can et La Dusseldorf.

-Depuis quasiment ssa naissance, il est capable de grimper assez agilement sur le chest de son père (tout en le griffant violemment parfois) pour atteindre de nouveaux horizons insoupçonnés. Cette particularité fait que je lui ai attribué le doux sobriquet de "saumon vigoureux"

-Grâce à mon congé de paternité (hélas fini), j'ai pu me retaper Breaking Bad au grand complet. Cela demeure, à mon humble avis, la meilleure série télé de tous les temps (bitch). Et j'ai commencé Better Call Saul par le fait même. Tout aussi génial.

J'ai aussi regardé toute la première saison de Lucha Underground et je suis sur la fin de la seconde. Délicieusement fou. Fenix, Pentagon et Drago sont mes préférés.

-Ma vie sexuelle n'a jamais été aussi abyssale.

-Mes cernes ont des cernes

Voilà. Ça résume pas pire la situation. Je vous salue chers amis. Longue vie à vous tous !
4
Lutte! / NXT TakeOver New Orleans
8 Avril 2018 11:46
Et puis ? Vous l'avez regardé ?

Moi, si. Et je suis encore sur mon "high" post-show. C'était magique d'un bout à l'autre. Peut-être le meilleur TakeOver de tous les temps, ce qui n'est pas peut dire vu la qualité usuelle des gros shows de la ligue à Jean-Paul.

Honnêtement, j'avais le goût de serrer le booking team dans mes bras après le show tellement c'était hot !

Voici mes impressions et "star-ratings"

NXT North American Title Ladder Match: EC3 vs. Adam Cole vs. Velveteen Dream vs. Lars Sullivan vs. Killian Dane vs. Ricochet : Facilement un des meilleurs Ladder match de l'histoire de la WWE. Ce match était une autre preuve que le roster actuel de NXT n'a pratiquement pas de faiblesse et qu'un deuxième titre en simple était nécessaire. Il y avait pas mal tout ce que j'aime dans un "spot fest" ici : Deux gros gorilles qui se tapent dessus et qui détruisent les plus petits, de la haute voltige hallucinante (Ricochet, my MAN !), un Velveteen Dream qui te livre un elbow drop du TOP de l'échelle et un fucking Death Valley kekchose sur l'échelle (!!!), Un EC3 qui semble motivé à prendre les plus gros bumps du match et qui "shine" dans sa courte alliance avec Adam Cole (BAYBAY), un superkick-party de grande qualité de la part de monsieur Cole (suivi par la pose magistralement OVER) et une tension irréelle du début à la fin. Ce match a duré une demie-heure mais j'ai eu l'impression que ça a duré 5 minutes tellement c'était hot. Et je suis HYPER content de la victoire d'Adam ! Longue vie au Undisputed Era ! Ma note : ****3/4

NXT Women's Title Match: Champion Ember Moon vs. Shayna Baszler: Lors du dernier TakeOver, j'avais louangé le "character" work de Baszler mais je trouvais qu'elle était encore un peu "green"... Je trouve que ce n'était pas le cas du tout ici et elle a vraiment livré une performance hyper solide. Le match avait une psychologie sans faille (avec beaucoup de "call-backs" à leur affrontements passés) avec une Ember moon plus vicieuse qui ose maintenant utiliser les méthodes peu loyales de sa rivale contre elle... EXCELLENT selling de la part de Shayna. J'ai crissement aimé le boutte où elle essaie de se remettre l'épaule en place en la projetant violemment contre le ring post. Ember était juste plus intelligente qu'elle dans la première partie du match et avait des counters pour presque tout mais Shayna a montré que contre elle, une SEULE erreur peut être fatale (L'Eclipse contrée en "choke"-hold). Pis ça a beau être un détail, mais ESTI que j'ai aimé que Shayna tienne la prise en se tirant les cheveux vu que son épaule était démolie. On a une nouvelle championne qui va être une HEEL de qualité, ce qui va mener à des affrontements vraiment cool contre Kairi Sane et Candice LeRae dans les prochains mois. Note : ****

Dusty Tag Classic Final For NXT Tag Team Titles: The Undisputed Era's Adam Cole & Kyle O'Reilly vs. The Authors of Pain vs. Pete Dunne and Roderick Strong: Un clusterfuck plein d'intrigue... J'étais persuadé que The Undisputed Era allait perdre leur titre vu la blessure de Robert Poisson et la fatigue de Cole... Sans être un chef d'oeuvre, le match était chaotique et rempli de beaux moments (AOP qui décalissent tout le monde ou encore ces échanges très stiff entre O'Reilly et Dunne)... Je ne m'attendais crissement pas au Heel turn de Roderick. Une vraie surprise réussie ! Undisputed Era a une solide main-mise sur les championnats de NXT (à part le titre poids-lourd). Et ya pas grand chose de plus salaud que de remporter le trophée d'un tournoi auquel tu as pas participé  8) !!! Note : ***1/2

NXT Title Match: Champion Andrade "Cien" Almas vs. Aleister Black: Osti que j'aime Almas. Depuis son association avec Zelina Vega, il est vraiment le MVP de NXT. Son règne de championnat a vraiment été génial. Sa rivalité contre Gargano a produit des matchs complètement hallucinants (dont mon Match of the Year au dernier TakeOver). C'est fou de voir que Black et Almas avaient lutté l'un contre l'autre il y a un an (dans l'indifférence quasi-générale) et que maintenant, au sommet de NXT, ils avaient l'assistance dans le fond de leur poche... Un autre grand match de Almas. Ce gars là a un sens du "pacing" incroyable et un moveset complètement jouissif. Black n'était pas en reste même si selon moi, c'était le "Almas&Vega-show". Une victoire bien méritée pour Aleister qui s'enligne probablement pour un gros fight contre Drew Mcintyre (quand ce dernier reviendra). Je crois qu'Almas s'en va vers le Main Roster (après un dernier match contre Gargano). Je salive d'avance quand je pense à ses matchs potentiels contre Nakamura, Bryan et Styles. Note : ****1/2

Unsanctioned Match: Tommaso Ciampa vs. Johnny Gargano: Un moment de storytelling parfait. La conclusion d'une rivalité personnelle, grandiose et épique. Un match complètement BRUTAL. Un des rares moments dans la lutte moderne où le HEEL est détesté par 100% de l'assistance et le Face est louangé. Ce match n'était pas qu'une série de moves... Ce match, c'était du Shakespeare moderne. CRISS que c'était bon. Avec cette perfo, Ciampa éclipse Cody comme meilleur HEEL de la business. Et Gargano a le potentiel d'être un lutteur aimé aussi organiquement qu'un Daniel Bryan. De la très très très grande lutte, du niveau de Hart contre Austin à WM13. Note : *****

BREF, un show à voir ABSOLUMENT. Impossible que Wrestlemania soit à la hauteur de cela (même si honnêtement, la carte est assez intrigante cette année).
5


Je suis pas mal en r'tard... mais avez-vous vu le FESTIVAL OF FRIENDSHIP à Cru (c'est la guerre) il y a 2 semaines ? Le tandem Jericho/Owens est vraiment la storyline qui rend Raw vaguement regardable depuis la fin de l'été. Malheureusement, l'effet insidieux a été de rendre le Heel champion (Owens) trop sympathique et rigolo pour la foule vu qu'ils sont tellement divertissants ensemble... C'était le moment de repasser aux choses sérieuses pour Owens, qui était tanné de se faire dire que son règne de champion étai une joke vu les interventions incessantes de son meilleur ami dans ses matchs où le titre était en jeu. La goutte qui a fait déborder le vase : Jericho qui accepte un match contre Goberge au nom de Kevin...

Honnêtement, ce segment là bat "This is your Life" à mon avis. C'était à la fois hilarant (au début) et crissement crève-coeur et violent à la fin. L'acting était fabuleux et la chimie entre ces 2 mecs là est indéniable. Quand Jericho dit : "How come my name's on this ?", j'ai eu le moton parce que j'ai compris ce qui allait arriver... Et l'attaque qui a suivie fut brutale, intense, captivante... ça faisait longtemps que j'avais pas vu un truc qui m'a laissé aussi bouche-bée. Mêmes les commentateurs souvent insupportables ont "sellé" le tout avec brio (Corey Graves surtout).

Un grand moment de télévision mesdames-messieurs.




6
J'avais essayé de garder le topic de 2016 à jour mais il y avait trop de bon stock et malheureusement : pas assez de temps dans ma case horaire.

Voici, donc, pour les quelques curieux qui ont recommencé à écouté de la lutte récemment, des suggestions de matchs à voir en 2017.

Je vais updater ce message ci à mesure et tenterai de vous parler + en détails de certains combats plus bas, si le temps me le permets :

*****

  • Kenny Omega vs. Kazuchika Okada - NJPW Wrestle Kingdom 11 (4 Janvier)
  • Tetsuya Naito vs. Michael Elgin - NJPW New Beginning in Osaka (11 Février)
  • Katsuyori Shibata vs. Kazuchika Okada - NJPW Sakura Genesis (9 Avril)
  • Tyler Bate vs. Pete Dunne - NXT TakeOver Chicago (20 Mai)
  • Kenny Omega vs. Kazuchika Okada - NJPW Dominion (11 Juin)
  • Kenny Omega vs. Kazuchika Okada - NJPW G1 Climax 27, Night 18 (12 Août)
  • Tetsuya Naito vs. Kenny Omega - NJPW G1 Climax 27 FINALS (13 Août)
  • Keith Lee vs. Donovan Dijak - PWG Battle of Los Angeles 2017 Stage Three (3 Septembre)

****3/4

  • Tetsuya Naito vs. Hiroshi Tanahashi - NJPW Wrestle Kingdom 11 (4 Janvier)
  • AJ Styles vs. John Cena - WWE Royal Rumble (29 Janvier)
  • Hiromu Takahashi vs. Dragon Lee - NJPW The New Beginning in Osaka (11 Février)
  • Kenny Omega vs. Tomohiro Ishii - NJPW New Japan Cup Night 2 (12 Mars)
  • Penta El Zero M & Rey Fenix vs. The Young Bucks vs. Ricochet & Matt Sydal - PWG Nice Boys Don't Play Rock N' Roll (18 Mars)
  • LADDER MATCH : Hardy Boyz vs. The Young Bucks - ROH Supercard of Honor (1er Avril)
  • Kushida vs. Will Ospreay - NJPW Best Of The Super Juniors XXIV Finals (3 Juin)
  • Tetsuya Naito vs. Hiroshi Tanahashi - NJPW Dominion (11 Juin)
  • Kenny Omega vs. Michael Elgin - NJPW G1 Special In USA, Night 1 (1er Juillet)
  • Tetsuya Naito vs. Kota Ibushi - NJPW G1 Climax 27 Night 1 (17 Juillet)
  • Kazuchika Okada vs. Michael Elgin - NJPW G1 Climax 27, Night 4 (22 Juillet)
  • Hiroshi Tanahashi vs. Tomohiro Ishii - NJPW G1 Climax 27, Night 15 (6 Août)
  • Kazuchika Okada vs. Minoru Suzuki - NJPW G1 Climax 27, Night 16 (8 Août)
  • Tetsuya Naito vs. Hiroshi Tanahashi - NJPW G1 Climax 27, Night 17 (11 Août)
  • Kento Miyahara vs. Shuji Ishikawa - AJPW (28 Août)
  • Shotaro Ashino vs. Jiro Kuroshio - WRESTLE-1 (2 Septembre)
  • Dante Fox vs. Killshot - Lucha Underground (27 Septembre)
  • Kento Miyahara vs. Suwama - AJPW (9 Octobre)

****1/2

  • Strong BJ (Daisuke Sekimoto & Yuji Okabayashi) vs. Twin Towers (Kohei Sato & Shuji Ishikawa) - BJW (2 Janvier)
  • Hirooki Goto vs. Katsuyori Shibata - NJPW Wrestle Kingdom 11 (4 Janvier)
  • KUSHIDA vs. Hiromu Takahashi - NJPW Wrestle Kingdom 11 (4 Janvier)
  • Rey Fenix vs. Michael Elgin - AAW Tradition Continues (7 Janvier)
  • Tyler Bate vs. Pete Dunne - WWE UK Tournament: Night 2 (14 Janvier)
  • Trevor Lee vs. Brad Attitude - CWF (18 Janvier)
  • Zack Sabre Jr. vs Marty Scurll - RPW High Stakes (21 Janvier)
  • Chris Hero vs Zack Sabre Jr. - EVOLVE 77 (28 Janvier)
  • Naruki Doi, Ben-K, Takehiro Yamamura & Big R Shimizu vs. Shingo Takagi, T-Hawk, Cyber Kong & El Lindaman - Dragon Gate Truth Gate (2 Février)
  • ELIMINATION CHAMBER : John Cena vs. AJ Styles vs. Bray Wyatt vs. The Miz vs. Dean Ambrose vs. Baron Corbin - WWE Elimination Chamber (12 Février)
  • Kazuchika Okada vs. Tiger Mask W - NJPW 45th Anniversary Show (6 mars)
  • Tomohiro Ishii vs. Katsuyori Shibata - NJPW New Japan Cup Semi-Finals (19 Mars)
  • HARASHIMA vs. Konosuke Takeshita - DDT Judgement 2017 (20 Mars)
  • Keith Lee vs. Donovan Dijak - Evolve 81 (31 Mars)
  • The Authors of Pain vs. DIY vs. The Revival - NXT TakeOver Orlando (1er Avril)
  • Keith Lee vs. Kyle O'Reilly - Evolve 82 (22 Avril)
  • British Strong Style (Pete Dunne, Trent Seven, & Tyler Bate) vs. Ringkampf (Axel Dieter, Jr., Timothy Thatcher, & WALTER) - PROGRESS Chapter 47 (23 Avril)
  • Trevor Lee vs. Chip Day - CWF Mid-Atlantic Worldwide #102 (26 Avril)
  • Hiromu Takahashi vs. Ricochet - NJPW Wrestling Toyonokuni (29 Avril)
  • Shingo Takagi vs. Masaaki Mochizuki - Dragon Gate King of Gate (9 Mai)
  • Will Ospreay vs. Jay White - ROH War Of The Worlds New York (12 Mai)
  • Kairi Hojo vs. Mayu Iwatani - Stardom "Gold May 2017" (14 Mai)
  • Ricochet vs. Will Ospreay - NJPW Best Of The Super Juniors XXIV Day 2 (18 Mai)
  • LADDER MATCH : DIY vs. The Authors of Pain - NXT TakeOver Chicago (20 Mai)
  • Kento Miyahara vs. Shuji Ishikawa - AJPW 2017 Super Power Series (21 Mai)
  • Kushida vs. Bushi - NJPW Best Of The Super Juniors XXIV Day 5 (22 Mai)
  • Hiromu Takahashi vs. Will Ospreay - NJPW Best Of The Super Juniors XXIV Day 12 (31 Mai)
  • Hiromu Takahashi vs. Kushida - NJPW Dominion (11 Juin)
  • Asuka vs. Nikki Cross - NXT (28 Juin)
  • Kenny Omega vs. Tomohiro Ishii - NJPW G1 Special In USA, Night 2 (2 Juillet)
  • Trevor Lee vs. Michael Elgin - CWF Mid-Atlantic Worldwide #112 (7 Juillet)
  • Chuck Taylor vs. Zach Sabre Jr. - PWG Pushin' Forward Back (7 Juillet)
  • WALTER vs. Matt Riddle - PROGRESS Chapter 51 (9 Juillet)
  • Sanada vs. EVIL - NJPW G1 Climax 27, Night 2 (20 Juillet)
  • CIMA & Dragon Kid vs. Masato Yoshino & Naruki Doi - Dragon Gate Kobe World Pro Wrestling Festival (23 Juillet)
  • Kota Ibushi vs. Tomohiro Ishii - NJPW G1 Climax 27, Night 5 (23 Juillet)
  • Katsuhiko Nakajima vs. Brian Cage - NOAH (27 Juillet)
  • Kenny Omega vs. Michael Elgin - NJPW G1 Climax 27, Night 8 (27 Juillet)
  • Yuji Nagata vs. Tomohiro Ishii - NJPW G1 Climax 27, Night 11 (1er Août)
  • Hiroshi Tanahashi vs. Kota Ibushi - NJPW G1 Climax 27, Night 11 (1er Août)
  • Kazuchika Okada vs. EVIL - NJPW G1 Climax 27, Night 14 (5 Août)
  • Asuka vs. Ember Moon - NXT Takeover: Brooklyn III (19 Août)
  • Konosuke Takeshita VS Tetsuya Endo - DDT (20 Août)
  • FATAL 4 WAY : Brock Lesnar vs. Samoa Joe vs. Roman Reigns vs. Braun Strowman - WWE Summerslam (20 Août)
  • Kushida vs. Will Ospreay - WCPW (26 Août)
  • The Monstars (Keith Lee & Donovan Dijak) vs. The Chosen Bros (Matt Riddle & Jeff Cobb) - PWG Battle of Los Angeles 2017 Stage One  (1er Septembre)
  • Matt Riddle vs. Michael Elgin - PWG Battle of Los Angeles 2017 Stage Two  (2 Septembre)
  • Ricochet vs. Jeff Cobb vs. Keith Lee - PWG Battle of Los Angeles 2017 Stage Three (3 Septembre)
  • House Strong Style (Pete Dunne, Tyler Bate & Trent Seven) vs. House Sendai Girls (Meiko Satomura, Dash Chisako & Cassandra Miyagi) - Chikara King of Trios 2017, Night 3 (3 Septembre)
  • Losing Unit Disbands No Disqualification Elimination Match : Jimmyz (Genki Horiguchi H.A.Gee.Mee!!!, Ryo "Jimmy" Saito, Jimmy Susumu, Jimmy Kanda, & Jimmy K-ness JKS) vs. VerserK (Shingo Takagi, T-Hawk, Takashi Yoshida, El Lindaman, & Punch Tominaga) - Dragon Gate Dangerous Gate 2017 (18 Septembre)
  • Daisuke Sekimoto & Kohei Sato vs. Shingo Takagi & Yuji Okabayashi - BJW (20 Septembre)
  • Kenny Omega vs. Juice Robinson - NJPW Destruction in Kobe (24 Septembre)
  • Chihiro Hashimoto vs. Meiko Satomura - Sendai Girls Women's Wrestling Big Show In Sendai 2017 (24 Septembre)
  • Eddie Edwards vs. Katsuhiko Nakajima - NOAH (26 Septembre)
  • Eddie Edwards vs. Naomichi Marufuji - NOAH Great Voyage in Yokohama Vol 2 (1er Octobre)
  • HELL IN A CELL MATCH: The Usos vs. The New Day (Big E & Xavier Woods) - WWE Hell in a Cell 2017 (8 Octobre)
  • Ringkampf (WALTER & Timothy Thatcher) vs. Massive Product (David Starr & Jurn Simmons) - WXW World Tag Team League Day 3 (8 Octobre)
  • Will Ospreay vs. Kushida - NJPW King of Pro Wrestling 2017 (9 Octobre)
  • Tetsuya Naito vs. Tomohiro Ishii - NJPW King of Pro Wrestling 2017 (9 Octobre)
  • Kazuchika Okada vs. EVIL - NJPW King of Pro Wrestling 2017 (9 Octobre)
  • Will Ospreay vs. Flip Gordon - ROH/NJPW Global Wars 2017: Night 4 (15 Octobre)
  • Katsuhiko Nakajima vs. Kenoh - NOAH The Reborn Global League Day 1 (19 Octobre)


****1/4

  • Katsuhiko Nakajima vs. Takashi Sugiura - NOAH the REBORN: The First Navigation 2017 (7 Janvier)
  • No DQ: Kevin Owens vs. Roman Reigns - WWE Royal Rumble (29 Janvier)
  • Kenou & Masa Kitamiya vs. Maybach Taniguchi & Go Shiozaki - NOAH THE REBORN (21 Janvier)
  • Matt Riddle vs Katsuyori Shibata - RPW High Stakes (21 Janvier)
  • Volador Jr. Vs. Ultimo Guerrero - NJPW/CMLL Fantastica Mania 2017 (22 Janvier)
  • Big R Shimizu vs. Takehiro Yamamura - Dragon Gate Truth Gate (2 Février)
  • Kazuchika Okada vs. Minoru Suzuki - NJPW The New Beginning in Sapporo (5 Février)
  • Katsuyori Shibata vs. Will Ospreay - NJPW New Beginning in Osaka (11 Février)
  • Volador Jr. & Barbaro Cavernario vs. Valiente & Ultimo Guerrero - CMLL (24 Février)
  • CIMA & Dragon Kid vs. KZY & BXB Hulk - Dragon Gate Champion Gate in Osaka (4 Mars)
  • EVIL vs. Hiroshi Tanahashi - NJPW New Japan Cup First Round (11 Mars)
  • Hardy Boyz vs The Young Bucks vs Roppongi Vice - ROH 15th Anniversary Show (11 Mars)
  • WALTER vs. Ilja Dragunov - WXW 16 Carat Gold 2017 Night 3 (12 Mars)
  • Best Friends (Chuck Taylor & Trent?) vs. Zach Sabre Jr. & Marty Scurll - PWG Nice Boys Don't Play Rock N' Roll (18 Mars)
  • Katsuie Shibata (Daisuke Sekimoto), Kenshin Uesugi (Jun Akiyama) & Nobunaga Oda (Kota Ibushi) (w/ Oichi (Mai Iriya) vs. Toyotomi Hideyoshi (Sanshiro Takagi), Shingen Takeda (Keiji Muto) & Yukimura Sanada (Isami Kodaka) - DDT Judgement 2017 (20 Mars)
  • ANAL EXPLOSION DEATHMATCH : Joey Ryan vs. Danshoku Dino - DDT Judgement 2017 (20 mars)
  • ELIMINATION MATCH : Trevor Lee vs. Chip Day vs. Otto Schwanz vs. Smith Garrett vs. Aric Andrews vs. Cain Justice - CWF Mid-Atlantic Worldwide Episode #97 (22 Mars)
  • FANS BRING THE WEAPONS (LOSER LEAVES PROGRESS) : Will Ospreay vs Jimmy Havoc - Progress Chapter 46 (26 Mars)
  • ANYTHING GOES MATCH : Ethan Page vs. Darby Allin - Evolve 81 (31 Mars)
  • Marty Scurll vs. Adam Cole - ROH Supercard of Honor (1er Avril)
  • TEXAS BULLROPE MATCH : Jay Lethal vs. Cody Rhodes - ROH Supercard of Honor (1er Avril)
  • Asuka vs. Ember Moon - NXT TakeOver Orlando (1er Avril)
  • AJ Styles Vs. Shane McMahon - WWE Wrestlemania 33 (2 Avril)
  • LADDER MATCH : The Club (Gallows & Anderson) vs. Hardy Boyz vs. Sheamus & Cesaro vs. Enzo Amore & Big Cass - WWE Wrestlemania 33 (2 Avril)
  • Takehiro Yamamura vs. T-Hawk - Dragon Gate at Korakuen (7 Avril)
  • Tetsuya Naito vs. Juice Robinson - NJPW Wrestling Toyonokuni (29 Avril)
  • Jay Lethal vs. Kushida - ROH War Of The Worlds Toronto (7 Mai)
  • Jimmyz (Jimmy Kagetora, Genki Horiguchi, Ryo Saito & Jimmy Kanda) vs.  MaxiMuM (Masato Yoshino, Naruki Doi, Big R Shimizu, Kotoka) - Dragon Gate King of Gate (9 Mai)
  • Marty Scurll vs. Will Ospreay - NJPW Best Of The Super Juniors XXIV Day 1 (17 Mai)
  • Hiromu Takahashi vs. Dragon Lee - NJPW Best Of The Super Juniors XXIV Day 1 (17 Mai)
  • Bobby Roode vs. Hideo Itami, NXT TakeOver Chicago (20 Mai)
  • Lio Rush vs. Davey Richards, CZW Defy 3: Swerve City (26 Mai)
  • Matt Riddle vs. Jeff Cobb, PROGRESS Chapter 49: Super Strong Style 16 Tournament Edition 2017 (28 Mai)
  • Volador Jr. vs. ACH - NJPW Best Of The Super Juniors XXIV Day 11 (29 Mai)
  • Ricochet vs. Marty Scurll - NJPW Best Of The Super Juniors XXIV Day 12 (31 Mai)
  • Los Ingobernables de Japon (Tetsuya Naito, Hiromu Takahashi, Sanada, EVIL & Bushi) vs. Taguchi Japan (Satoshi Kojima, Ryusuke Taguchi, Juice Robinson, Ricochet & Dragon Lee) - NJPW Best Of The Super Juniors XXIV Finals (3 Juin)
  • Young Bucks vs. Best Friends (Chuck Taylor & Trent) vs. War Machine - ROH Best In the World (23 Juin)
  • Matt Riddle vs. Keith Lee - Evolve 87 (26 Juin)
  • Tetsuya Naito vs. Tomohiro Ishii - NJPW G1 Special In USA, Day 1 (1er Juillet)
  • Kazuchika Okada vs. Cody - NJPW G1 Special In USA, Night 1 (1er Juillet)
  • Kenny Omega vs. Jay Lethal - NJPW G1 Special In USA, Night 2 (2 Juillet)
  • Drago & El Hijo del Fantasma vs. Garza Jr. & Laredo Kid vs. Naomichi Marufuji & Taiji Ishimori vs. Latin American Exchange - Impact Wrestling Slammiversary XV (2 Juillet)
  • Matt Riddle vs. Tomohiro Ishii - REVOLUTION PRO – "BRITISH J CUP 2017" (8 Juillet)
  • TORNADO TAG: London Riots vs. War Machine - PROGRESS Chapter 51 (9 Juillet)
  • British Strong Style (Pete Dunne, Tyler Bate & Trent Seven) vs. CCK (Travis Banks, Chris Brookes & Kid Lykos) - PROGRESS Chapter 51 (9 Juillet)
  • Tomohiro Ishii vs. Hirooki Goto - NJPW G1 Climax 27 Night 1 (17 Juillet)
  • Hiroshi Tanahashi vs. Zach Sabre Jr. - NJPW G1 Climax 27 Night 1 (17 Juillet)
  • Satoshi Kojima vs. Juice Robinson - NJPW G1 Climax 27, Night 2 (20 Juillet)
  • Yuji Nagata vs. Hirooki Goto - NJPW G1 Climax 27, Night 3 (21 Juillet)
  • Kota Ibushi vs. Zach Sabre Jr. - NJPW G1 Climax 27, Night 3 (21 Juillet)
  • Kazuchika Okada vs. Satoshi Kojima - NJPW G1 Climax 27, Night 8 (27 Juillet)
  • Tomohiro Ishii vs. Tetsuya Naito - NJPW G1 Climax 27, Night 9 (29 Juillet)
  • Kazuchika Okada vs. Juice Robinson - NJPW G1 Climax 27, Night 10 (30 Juillet)
  • Keith Lee vs. Travis Banks, PROGRESS Chapter 53 (30 Juillet)
  • Tetsuya Naito vs. Togi Makabe - NJPW G1 Climax 27, Night 15 (6 Août)
  • Yuji Nagata vs. Bad Luck Fale - NJPW G1 Climax 27, Night 17 (11 Août)
  • Andrade "Cien" Almas vs. Johnny Gargano - NXT Takeover: Brooklyn III (19 Août)
  • Will Ospreay vs. Mike Bailey - WCPW (24 Août)
  • Strong BJ (Daisuke Sekimoto & Yuji Okabayashi) vs. Naoya Nimura & KAI - AJPW (27 Août)
  • Joey Janela vs. Sammy Guevara - PWG Battle of Los Angeles 2017 Stage Two (2 Septembre)
  • Marty Scurll & Zach Sabre Jr. vs. Ricochet & Matt Sydal - PWG Battle of Los Angeles 2017 Stage Two (2 Septembre)
  • Kenny Omega & The Young Bucks vs. Flamita, Fenix & Penta El Zero M - PWG Battle of Los Angeles 2017 Stage Two (2 Septembre)
  • WORLD OF SPORT RULES: Mike Quackenbush vs. Johnny Kidd - Chikara King of Trios 2017, Night 2 (2 Septembre)
  • Fenix vs. Zach Sabre Jr. - PWG Battle of Los Angeles 2017 Stage Three (3 Septembre)
  • Matt Riddle vs. Penta El Zero M - PWG Battle of Los Angeles 2017 Stage Three (3 Septembre)
  • Matt Riddle vs. Jeff Cobb - PWG Battle of Los Angeles 2017 Stage Three (3 Septembre)
  • Over Generation (CIMA, Dragon Kid & Eita) vs. MaxiMuM (Naruki Doi, Kotoka & Masato Yoshino) vs. VerserK (El Lindaman, Shingo Takagi & T-Hawk) - Dragon Gate '5 UNIT SURVIVAL RACE' (5 Septembre)
  • DEATH MATCH: Jimmy Havoc vs. Mark Haskins - PROGRESS Chapter 55 (10 Septembre)
  • Matt Riddle vs. Timothy Thatcher vs. WALTER - PROGRESS Chapter 55 (10 Septembre)
  • Masaaki Mochizuki vs. YAMATO - Dragon Gate Dangerous Gate 2017 (18 Septembre)
  • Jay White vs. Punisher Martinez - ROH Death Before Dishonor XV (22 Septembre)
  • Bullet Club (Cody, "Hangman" Adam Page & The Young Bucks) vs. Search & Destroy (Alex Shelley, Chris Sabin, Jay White & Jonathan Gresham) - ROH/NJPW Global Wars 2017: Night 4 (15 Octobre)
  • Prince Puma vs. Johnny Mundo - Lucha Underground (18 Octobre)
  • Prince Puma vs. Pentagon Dark - Lucha Underground (18 Octobre)
  • Caristico vs. Volador Jr. - CMLL (20 Octobre)
  • Finn Balor vs. AJ Styles - WWE TLC: Tables, Ladders & Chairs 2017 (22 Octobre)
  • TLC MATCH: Kurt Angle, Dean Ambrose & Seth Rollins vs. The Miz, Cesaro, Sheamus, Braun Strowman & Kane - WWE TLC: Tables, Ladders & Chairs 2017 (22 Octobre)
  • 17th Annual CWF Rumble - for the Heavyweight title! - CWF Mid-Atlantic Worldwide Ep. #128 (25 Octobre)

EDIT 30 Janvier : Petits ajouts post-Rumble... QUEL PUTAIN DE MATCH entre Cena et Styles, tudieu....

EDIT 22 Mai : BEAUCOUP d'ajouts mais je suis encore en train de me mettre à jour... LE match à voir est Shibata contre Okada. Vraiment mon match préféré de l'année (et possiblement de tous les temps) et encore meilleur que Okada/Omega. Il y à aussi une joke grivoise de cachée dans la liste :)

LATE LATE EDIT 20 Novembre : Updaté jusqu'à Juin (inclusivement)... Et après, on tombe dans le G1 Climax, BOLA 2017, ouf...

EDIT D'INSOMNIE du 1er décembre : Rendu au mois de Septembre (inclusivement)... Esti que j'ai écouté de la lutte cette année... D'ailleurs, je dépasse les 20000 caractères permis par message. Donc les matchs **** se retrouveront dans un autre post à la fin du sujet.

EDIT du 2 décembre : Ajouté les matchs de PWG Battle of Los Angeles (un paquet) et rendu à Octobre (inclusivement)
7
Ouais !

Meltzer a coté Kazuchika Okada vs. Kenny Omega (à Wrestle Kingdom 11) 6 putains d'étoile, ce qui rend ce match le meilleur de tous les temps selon lui... meilleur que Flair contre Steamboat, Misawa contre Kobashi, HBK contre Undertaker, Bret contre Austin, Angle contre Benoit, Nakamura contre Ibushi...

C'est ptête un peu précipité comme déclaration mais j'ai regardé le match (et tout le show en fait qui était absolument magnifique, surtout les 4 derniers combats) et je dois dire que 42 minutes ont jamais passé aussi vite de ma vie. Et même si je connaissais l'éventuel vainqueur, j'étais au bout de mon siège pendant les dernières 15 minutes. Je pense que je lévitais à un demi-mètre de ma chaise à la fin.

Si vous l'avez-vu vous en avez pensé quoi ?

8


Oyé Oyé kamarades webziniens !!!

Votre humble serviteur vous invite à venir faire un tour sur son nouvel espace dédié à la musique (vous vous en doutiez n'est-ce pas ?) : https://musiktatari.wordpress.com/

Cette fois-ci, pas d'abandon de projet. Mais je ne promet aucun rythme de croisière.

Au programme : critiques de disques, articles suspects, rétrospectives de groupes/artistes, analyses de courant musicaux moins connus, mixes thématique (ou pas), et un éventuel podcast (faut que je procure de l'équipement avant pour ce dernier point)

On commence l'année en grand avec mon Top Albums 2016 (oui... encore un top. On ne se refait point).

Vous m'en direz des nouvelles !

Ah ouais, Shtamane est cordialement invitée à y prendre part si jamais l'envie lui en prend :)
9
Thé en poche! / Philo, tu connais !?!
13 Juin 2016 23:02
Ishkur's Guide to Electronic Music

Lien ici : http://techno.org/electronic-music-guide/

C'est un SUPERBE "site web / guide introductoire / outil interactif" dédié à la musique électronique AT LARGE, à son histoire, ses origines, ses courants et sous-courants (et leur influence l'un sur l'autre), ses inspirations. Le tout avec une belle quantité de samples de morceaux-clés emblématiques pour chaque style. Absolument merveilleux.

Je suis déjà un fAn fini de musique électronique mais je suis sûr de faire d'autres belles découvertes avec ça.

M'enfin, je voulais partager mais comme c'est pas récent récent, je me suis dit que tu devais déjà connaître  ;D
10
Tiens, un topic qui va bien plaire à Vempyre je crois :)

Ceux qui me connaissent quelque peu savent à quel point je suis fan de mauvais films. Mon meilleur pote et moi, à la belle époque des VHS, on faisait la tournée des tablettes du bas dans les sections "Horreur" et "Action" de tous les Videotron/Blockbuster qui se dressaient sur notre chemin pour récolter les PERLES de série-Z les plus horripilantes. Et bien souvent, on avait la chance de tomber sur les versions françaises qui étaient les pires de toutes. Parce qu'il n'y a rien de meilleur qu'un très mauvais film si ce n'est un très mauvais film avec un doublage encore plus mauvais.

Alors, j'ai glandé sur les z'internet pour vous trouver le meilleur du pire. À savourer avec parcimonie.

#10  - Arnold nous parle p'tit dej : https://www.youtube.com/watch?v=sX2tjczB8x0
Rien de tel qu'une métaphore culinaire pour introduire de la VIOLENCE TESTICULAIRE ! J'adore aussi le cri étouffé du mec et le moment "over sell".

#09 - Doubler comme oune TCAMPIONNN !!! : https://youtu.be/3MzQVFJeWm8
Yé souis vrément coune-vaine-cou dé l'authenticité hispanique dou tradoucteure

#08 - Le méchant qui a une voix de canard enrhumé : https://youtu.be/c_LD5dfoKvU
Et un bonus tiré du même film : https://youtu.be/BnoPQlB-yKU

#07 - Maurice Sarfati : le DIEU-doubleur qui fait la voix de TOUS les méchants de Nicky Larson : https://www.youtube.com/watch?v=-20WDRjqKO4
RIP à ce grand monsieur... J'espère qu'il n'a pas eu trop BOBO

#06 - Le méchant à la voix off mal calibrée qui fait la présentation la moins convaincante de son équipe de méchants : https://www.youtube.com/watch?v=ArXBEBbEnk4
Ah oui... et quelle finale aussi. J'ai rarement entendu quelqu'un avoir autant hâte d'aller chasser.

#05 - Qu'est-ce que le karma ? : https://www.youtube.com/watch?v=Z1hh9bhwUh8
Bin, c't'un personnage qui est doublé (très mal) par deux personnes différentes avec une voix pas du tout semblable et ce, dans le même monologue insipide.

#04 - Ken le Survivant et la gloire infinie du COUTEAU À STEAK ! : https://www.youtube.com/watch?v=MK42OoUSQsw
Voilà ce qui arrive quand un studio français se fait confier une série d'animé japonais dont ils n'ont rien à foutre et qui décident de s'amuser comme des petits fous parce que de toute façon, personne ne supervise ce qu'ils font. Ce doublage est encore HYPER-CULTE de nos jours et beaucoup préfèrent cette version à la version originale on ne peut plus sérieuse.

#03 - P comme Porno. P comme... Poésie : https://youtu.be/OY94eg7qFws
Évidemment, vu le contenu hautement graphique du film, la vidéo "toi-tube" ne comporte que le dialogue. Mais quel dialogue, mesdames et messieurs ! C'est un véritable petit chef d'oeuvre de poésie virile. Je vous partage certaines de mes phrases préférés (mais bon, TOUT, absolument TOUT est anthologique ici) :
-J'vais T'DÉFONCER ta gueule de conne avec ma GROSSE queue !!! Mais avant va falloir que tu le mérites
-En ce moment je parierais que tu t'imagine déjà qu'tu suces ma bite au rythme des coups de fouet de mes couilles sur ta gueule (épic réplique)
-Combien de mètres de queue tu t'es enfilée aujourd'hui ? Ça doit approcher le kilomètre, hein !?!
-T'aimerais qu'elle te chatouille les amygdales, hein !?!
-ÇA c'est un gland digne d'HERCULES !
-J'te TRONÇONNE la gueule !
-AAAAAH, j'ai l'gland qui ÉCLATE LÀ ! J'ai l'gland qui va ÉCLATER !
-J'suis certain que ma main entrerait... même un GANT DE BOXE aurait encore d'la place !
-T'es prête ?!?! Alors j'vais t'les CRACHER ces SPERMATOZOÏDES que tu VOULAIS !

#02 : Engager des doubleurs handicapés parce que c'est moins cher : https://www.youtube.com/watch?v=fvwZPBE3TGs
Ahahahahahahahahahaahahhaha !!!!! Elle sont MORTES à CAUSE DE MOUÂÂÂ !!!! JE-NE-LE-ME-LE-PARDONNERAI JAAAA-MAIIIIS !!!!
Le P-I-R-E accent "asiatique" (je crois que c'était ça l'intention) de tous les temps.

#01 : Le Saint-Graal du doublage (Philiiiiiiiiiiiipe !!!) : https://www.youtube.com/watch?v=eZI24eGQ56I
C'est le Citizen Kane du doublage mal chié. Un tour de force vertigineux.

11
Bon.

Tout ce bla-bla de match de l'année dans plusieurs autres sujets m'a fait penser qu'on pourrait réunir tout ça ici. Dans le fond, le but est de partager ici vos coups de cœur de l'année (avec lien Toi-tube ou Daily Motion lorsque possible). Le sujet sera donc une référence pour quiconque veut découvrir ce qui s'est fait de mieux en lutte pro cette année, tout pays, tout style et toute compagnie confondus.

Évidemment, connaissant mon côté mégalomane, je suis assez conscient que je vais probablement "poster" la plupart des messages ici maaaaaaaiiiiis quand même... n'hésitez pas à partager vos matchs, même si vous en avez qu'un seul ou 2 :)

Bon, j'vais essayer d'y aller en ordre chronologique en repartant du début 2016.

Impossible de passer sous silence LE plus gros show de l'année pour la NJPW, j'ai nommé "Wrestle Kingdom", qui en était rendu à sa 10ème édition. Il y a eu plusieurs EXCELLENTS matchs lors de ce gala (qui est toujours sublime, ceci dit), en commençant par l'excellent combat ci-bas :

NEVER Openweight Championship: Tomohiro Ishii (c.) vs. Katsuyori Shibata (NJPW Wrestle Kingdom 10, 4 Janvier)



Lien : http://www.dailymotion.com/video/x3l3vqd_katsuyori-shibata-vs-tomohiro-ishii-04-01-16_sport

Ceux qui ont lu mon Top 100 (que je vais d'ailleurs finir sous peu, vous inquiétez point) ont vu un match antérieur entre ces messieurs défiler parmi les Steamboat/Flair, les Hart/Austin et les Misawa/Kobashi ; un match somme toute récent qui se retrouve en agréable compagnie. Et j'avais qualifié ce match de "combat le plus viril du Top", ce qui, à mon humble avis, résume bien la chimie incroyable qui existe entre ces 2 hommes.

Shibata et Ishii sont juste 2 putains de machines de guerre bien huilées. Niveau personnalité, ils se ressemblent : concentrés, sérieux, sans artifices, confiants en leur habileté, respectueux de leur art et amateurs invétérés de violence. Niveau style de lutte, ils ont un point bien important en commun aussi : ils aiment frapper FORT. Shibata y va surtout avec ses pieds, lui qui a probablement un doctorat honorifique en matière de kicking. Ishii se sert surtout de ses bras puissants pour envoyer des forearms dévastateurs ou des chops ridiculement STIFF. Il ne dédaigne pas porter aussi des coups de pieds presque aussi dévastateurs que ceux de son collègue.

Shibata fait un peu penser à un Low Ki ou à un KENTA (qui a d'ailleurs été son co-équipier lorsqu'ils étaient tous deux à NOAH), combinant son arsenal de coups de pieds à une maîtrise sans pareille pour la lutte technique (on oubliera pas que le mec à fait du MMA et amène beaucoup de cet aspect dans son style). Ishii fait ÉNORMÉMENT penser à un Samoa Joe japonais, le gros balourd étonnement agile pour sa carrure, focusant surtout sur des POWER MOVES brutaux comme son fabuleux Brainbuster.

Ce soir là, Ishii défendait son "NEVER" title (je dirais que ce titre est devenu un peu l'équivalent du US Title de la WWE, mais traité avec énormément plus de respect depuis le règne de Naito avec le titre) contre monsieur Shibata. Les précédents matchs les opposant avaient tous été des petit chef d'œuvres de barbarie mais jamais, à ma connaissance, un titre n'avait été en jeu avant entre les 2 hommes. Cela rajoutait un intérêt supérieur à ce combat précis.



Dès le début du match, nos deux amis se garrochent l'un sur l'autre avec l'intention bien évidente de faire BOBO. Un bel échange de claques au visage laisse place à une série de feintes bluffantes qui fait réagir la foule de belle façon... PUIS, fidèles à eux-même, les 2 opposants se regardent et semblent se dire  "Pourquoi perdre le temps d'éviter les coups ? Frappons nous donc, VOLONTAIREMENT tour-à-tour pour savoir c'est qui le plus tough icitte". Shibata fixe son adversaire en pointant son propre cou de son doigt car il a envie d'un p'tit forearm de Ishii drêt là. Ce dernier s'exécute avec plaisir et nos comparses se fore-arms l'un-l'autre à mort. Disons que ceux qui ne sont pas habitués à ce genre de style seront assez surpris de voir ces 2 malades prendre chacun leur tour pour se frapper le plus fort possible mais au Japon, c'est un style assez utilisé.

Après les forearms, c'est le tour des soccer-kicks dans le dos. À voir absolument dans le vidéo : la face que fait Shibata (à genre 6 min 10 sec.) après un premier kick de Ishii. Son "no sell face" est juste épique.

Après avoir triomphé niveau pieds, Shibata se fait contrer par les chops sans pitié de Ishii mais surprend son adversaire dans un spot crissement cool, qui fait autant penser à HBK qu'à Misawa :


Ishii reprend rapidement le contrôle avec un Backdrop Driver et se met à le détruire dans un coin avec une série de Headbutt, Chops et coups de coudes. Pui v'la un LARIAT dans l'autre coin, cette fois non-sellée par Shibata qui réplique avec des COUDES DAN YEULE !!! Ishii, tout costaud qu'il est, fini par s'écrouler après une bonne douzaine de coups. Shibata prend alors son élan et lui envoit un PUTAIN DE KICK DE LA MORT AU VISAGE :


OUCH !!! À 9 minutes déjà passées, on a droit au premier move de lutte qui n'est pas un strike depuis le début du match... C'est Shibata qui y va d'un choke légal qui se transforme en prise du maki, qu'il finit par appliquer avec une jambe PAR-DESSUS le bras de Ishii, l'empêchant ainsi de rejoindre les cordes et semblant provoquer encore plus de douloureuse douleur.  Néanmoins, le "Stone Pitbull" réussit quand même à pogner la corde avec son autre bras.

Shibata lui calisse un coup de pied dans le torse et lui fait une bonne série de "Face-Wash" dans le coin, nettoyant ses bottes sur le visage de son rival. Ishii a pas du aimé ça parce qu'il se met à no-seller joyeusement les coups de poings en pleine gueule et les chops de Shibata. Il se fait genre fesser 10 fois sur la poire et se met à l'encourager de frapper plus fort... sacrés Japonais. Ishii réplique finalement avec un forearm FOUDROYANT et le challenger s'écroule.

Le match se poursuit en suivant cette formule bien simple mais diablement efficace :
1. STIFFNESS
2. No sell jusqu'au quasi-évanouissement (Fighting Spirit)
3. REPEAT



Le match monte en intensité, petit à petit, sans qu'il n'y ait de réel lutteur dominant. Ces deux là se connaissent tellement bien et sont à égalité niveau endurance. Ils commencent à incorporer un peu plus de technicité (ces soumissions de Shibata) et de manœuvres classiques (souplesses, powerbomb, death valley driver) au grand carnaval d'ultraviolence... La foule est littéralement subjuguée.

Vers la fin, il y a un passage juste DÉGUEULASSE où les deux se head-butt à répétition, ce qui devient presque inconfortable à regarder :


Après un final STRETCH à couper le souffle, Shibata réussit son PENALTY KICK et fait le tombé. 1-2-3 !!!! NOUVEAU CHAMPION !!! Et premier titre en simple pour Shibata à la NJPW !!!



BREF.... un PUTAIN de combat de MALADES MENTAUX sur la TESTOSTÉRONE ! Je ne comprend toujours pas comment ces 2 mecs sont capables de faire des combats comme ça sur une base quasi-quotidienne sans décéder... Quelle guerre ! Et le premier GRAND match de la jeune année 2016.

MA NOTE: ****1/2
12
Bon bin... Je viens de finalement trouver le temps de conclure le visionnement du show ETTTTTT : c'est un gros mix-bag. Il y a vraiment le meilleur et le pire. Payback était à mon avis plus constant mais il n'y avait rien sur ce show là qui accotait les 2 meilleurs matchs de Extreme Rules.

Allons-y donc, match par match, segment par segment :

PRE-SHOW

Bla-bla-bla-bla.... King qui fait des jokes racistes.... Des rires forcés... Booker T qui semble malheureusement être moins cinglé qu'à l'habitude (il a réduit sa consommation d'antigel possiblement)... La routine habituelle, quoi.

BIG CASS détruit les Dudleyzsz : Segment inutile que voilà. Bon, je sais que la dernière "run" des Dudleys a été une déception colossale et qu'ils sont redevenus stale as fuck. Et je sais que leur but est maintenant de mettre "OVER" les équipes du NEW ERA (tm) mais quand même, ça aurait été bien de ne pas les faire paraître comme 2 gros jobbers dans un non-match... Tsé, ils sont traités comme  "The Ascension" (vous vous rappelez de cette pâle copie des Road Warriors version 2014 ?) maintenant... Et ça rend l'éventuelle victoire de Enzo & Cass contre eux absolument obsolète.

NO DQ - Baron Corbin vs. Dolph Ziggler : Vraiment un des NO DQ match les plus fade/aseptisé que j'ai vu depuis longtemps. C'était juste un match normal digne d'un épisode de WWE Superstars, bien worké mais sans artifices, avec un seul ridicule LOW BLOW pour justifier la stipulation. Allez, deux bouboules pour le selling de Ziggler que j'apprécie toujours autant. NOTE : **

ZE MAIN SHOW

Texas Tornado Tag Match: - Luke Gallows & Karl Anderson vs. USOS : Trop court pour être vraiment un bon match mais ce fut une belle destruction des USOs et une victoire dominante pour les nouveaux arrivants. Ce match a été booké beaucoup trop de fois avant le PPV pour être vraiment excitant encore (un des gros problèmes de la WWE moderne, sur lequel j'ai élaboré maintes et maintes fois dans le passé). C'était juste une mise-en-bouche pour le Main Event. NOTE : **1/2

WWE United States Title Match - Kallisto (c.) vs. Rusev : Bon petit match entre ces 2 lutteurs qui ont une chimie surprenante (comparable à celle que Kallisto avait avec Ryback). Ça fait longtemps que Rusev n'a pas eu l'air d'une bête dominante sur le ring (après le passage obligé du méchant qui perd contre John Cena 28 fois d'affilé... ce qui édulcore bien souvent le personnage). Bon finish aussi, avec un Kallisto dont les vertèbres semblaient être sur le point d'éclater. Ce qui est vraiment dommage, c'est à quel point le règne de Kallisto a été un gros "afterthought", somme toute. Je trouve vraiment qu'il a fait un travail très correct avec le titre et ça aurait été sympa que la WWE le mette tout le temps sur le show principal au lieu de faire de lui un genre de messie du pre-show (titre maintenant décerné à Baron Corbin si la tendance se maintient). NOTE : ***

WWE Tag Team Title Match - The New Day (c.) vs. The Vaudevillains : Encore une fois trop court pour être vraiment bon (à peine 6 min) mais une autre victoire pour le Jour Nouveau, qui honnêtement méritent de conserver les ceintures au moins jusqu'au premier anniversaire de ce règne épique. J'apprécierais cependant qu'on donne + de temps à leurs matchs, Leurs promos sont excellentes mais ce sont, avant tout, de très bons lutteurs... Et honnêtement, j'ai hâte qu'on leur donne aussi une chance en solo (tout en conservant le "stable", chose presque impossible à la WWE). Je verrais bien Big E. affronter Roman Reigns pour le titre, si il est bien buildé. NOTE : **1/2

WWE Intercontinental Title Match - The Miz (c.) vs. Kevin Owens vs. Sami Zayn vs. Cesaro : WOW !!!! Ces 4 là sont un des gros highlights du show depuis Wrestlemania et livrent toujours de la magie dans le ring. Et OUI, j'inclue le FUCKING MIZ là-dedans, lui qui a réussit enfin à se réinventer avec son personnage de mini-Rock-douchebag-Hollywood-style (et son partenariat avec Maryse) après des années et des années de vache maigre... Le match est parti de manière totalement ÉPIQUE avec le RUNNING KICK de Zayn sur la gueule de son rival de toujours, KO. Il y a eu de très beaux échanges entre Zayn et Cesaro, deux lutteurs qui ont toujours eu une chimie incroyable. Pis parlant de Cesaro, sans être nécessairement le meilleur lutteur de la WWE (je réserve ce titre à AJ Styles ou Nakamura), c'est probablement le meilleur ATHLÈTE qu'ils ont, une putain de force de la nature. Tout ce qu'il fait est exécuté à perfection.

J'ai adoré le boutte aussi où Owens a "cannonballé" tout le monde À MORT. Et aussi quand il a interrompu Zayn avec un Superkick avant de faire son Powerbomb à Cesaro pratiquement sans interruption entre les 2 moves. Si ça avait été Street Fighter 2, ça aurait compté comme un combo.

Excellente finale qui fait continuer l'angle Zayn vs. Owens et qui démontre l'intelligence/l'opportunisme du MIZ. Que demander de plus ? MA NOTE : ****1/4

Asylum Cage Match of DESOLATION & absolute DOOM - Chris Jericho vs. DEan Ambroise : Ouf... c'est là que le show a pris une DROP majeure. BON DIEU que c'était plate. Et long. Et ennuyeux. Et emmerdant. Et répétitif. Cette rivalité n'a jamais "cliqué". Et dans le ring non plus, ça n'a pas cliqué du tout. Cependant, le match de Payback, bien que très décevant, était somme toute correct. Ici, on a eu droit à un gros match-joke ridicule qui ressemblait plus à un strip de comic book grand-guignolesque plutôt qu'à la conclusion d'une rivalité importante...

Pour résumer le match : Jericho tente de se sauver d'Ambrose, Ambrose l'attrape et ils luttent de manière peu inspirée, Ambrose pogne une frickin MOPPE (....!?!) et la passe dans la face à Jericho qui y va de hurlements/toussotements de dégoût digne d'un acteur de série Z.... et ça continu comme ça, interminablement. Un met l'autre à terre, va chercher une arme poche, s'en sert sur son adversaire (de manière peu convaincante), la laisse tomber ou se fait contrer, et ensuite, c'est au tour de l'autre... Ah oui, et Jericho n'arrête pas de CRIER absolument TOUT CE QU'IL FAIT à gorge déployée aussi. ce qui devient assez vite énervant à souhait.

Et c'est là que je permets un petit "rant" sur l'ère-PG... Si Vince McMahon déteste le sang et le hardcore et ne veut plus qu'il y en ait dans sa compagnie, c'est bien correct... mais dans ce contexte, fais pas un PPV avec une thématique EXTRÊME avec de la violence "cartoonesque" en diable et des coups d'armes moins efficaces que des bons vieux coups de poing ou coups de pied... on sentait le désintérêt complet de la foule à travers tout le match, une foule qui avait pourtant été gonflée à bloc par le précédant match.

Bref, cela se termine beaucoup trop tard, avec un spot dans les punaises. Et, oh wow, un peu d'hémoglobine !!! Bref, je ne peux donner plus qu'une demie-étoile pour ce combat (juste pour la passe des punaises). NOTE : 1/2*

NEXT !!!!

WWE Women's Title Submission Match: Champion Charlotte vs. Natalya : Moins on en dit, mieux c'est... C'était pourtant pas compliqué. Ces deux là avaient lutté un match super à NXT il y a 2 ans (un match pour couronner une nouvelle championne après le départ de Paige pour le main roster). Suffisait donc juste de les faire lutter et de donner une victoire décisive à Charlotte... Mais non, on est pu à NXT, mais à la WWE. Donc ça prend une intervention poche de Dana Brooke déguisée en Ric Flair et une Charlotte qui rate complètement son "cue" à la fin pour attaquer Natalya (qui a eu le temps de regarder 47 fois derrière son épaule avant de se faire "jumper" par Charlotte). Très mauvais. NOTE : *

WWE World Heavyweight Title Extreme Rules Match: Champion Roman Reigns vs. AJ Styles : AJ Styles est DIEU, ni plus ni moins.  Après le super match de Payback, je m'attendais à de grandes choses mais là, ils ont dépassé largement mes attentes. Une ambiance de fou avec une foule survoltée. Un "pacing" parfait. Un AJ complètement à ON qui "bump" comme un défoncé mental à travers tables, sur le ring apron et qui y va de prises hallucinantes. Un Reigns "focusé" et bad-ass qui montre enfin son potentiel de main eventer et y va de power moves excellents. Une intervention du Club et des USOs qui est bien amenée et ne prend pas trop de place. C'était bon, tellement bon.

En plus, le booking qui a mené au match était pas piqué des vers... C'était intéressant de voir le champion "tweener" associé à une équipe totalement FACE (USOs) contre monsieur BABYFACE en personne AJ Styles qui était partenaire avec une équipe on ne peut plus HEEL (Gallows/Anderson). Chapeau, la WWE.

C'est de loin le meilleur match de la WWE de l'année (sur le Main Roster s'entend, parce que Zayn vs. Nakamura est encore une petite pointe au dessus).

Le seul reproche (minime) que je peux faire : Reigns a kické-out de trop de prises d'AJ. Mais bon, c'est le seul truc qui m'empêche d'attribuer la note maximale au combat.

Aisément le meilleur combat de la carrière de Roman Reigns et un autre très grand cru d'AJ Styles.

NOTE : ****3/4

Ah ouais pis le retour de Seth Roulant était HOT aussi :)
13
Télévision! / Community
18 Février 2016 23:00


Quelqu'un d'autre a suivi ça ? Je viens de finir la 2ème saison et c'est complètement M-A-L-A-D-E !!! De loin la meilleure série comique que j'ai vu de ma vie.

La prémisse : Un avocat trentenaire douchebag-beau-gosse-imbu doit retourner au collège public le plus miteux (et génial) qui soit pour repasser son droit après avoir menti jusque là sur la validité de ses diplômes... et se retrouve au sein d'un "study group" d'espagnol complètement hétéroclite et foisonnant. C'est le début d'une grande amitié et de grandes aventures absurdes jusqu'à plus soif.

Community, c'est du lourd, du très lourd. Ça empile les références et métaphores télévisuelles/filmographiques à la pelle. Il y a pratiquement toujours un 2ème degré, mais un 3ème aussi, un 4ème, un 5ème, alouette. C'est une sitcom sur les sitcoms qui parle de sitcoms tout en sublimant tout ce que les sitcoms ont été jusqu'à présent. C'est complément CON mais terriblement INTELLIGENT en même temps. Et ça fait interagir des personnages parmi les plus puissants de l'histoire de la télé ; qui nous pondent des scènes d'anthologie complètement surréalistes (comme la guerre de Paintball annuelle du collège qui lorgne autant vers le FPS-shooter que le Western Spaghetti, l'épisode de noël en clay-motion, les scènes avec Troy et Abed qui brisent le "quatrième mur", l'épisode complet qui est une partie de Dungeons & Dragons, le Halloween special avec la classique invasion de zombies, le huit-clos délirant sur le thème du voleur de stylo et j'en passe).

Et comment oublier le prof d'espagnol ?!?!? SENOR CHANG !!!!! EL TIGRE !!!!



Rarement une série m'aura autant fait rire à gorge déployé tout ET éjaculer du cerveau aussi singulièrement.

C't'un must. J'vous dis.
14
TOPIC EMO CI-BAS

Bon ben, tout est dans le titre. Quels sont les chansons qui vous filent des malins petits frissons, qui vous chavirent l'âme à grands coups de vagues de larmes, qui vous acculent au coin, en petite boule, et qui vous déboussolent complètement ? Voici une petite sélection de mon cru :

Diamanda Galas - Gloomy Sunday : https://www.youtube.com/watch?v=_qu7wdUPnas
La meilleure version de la fameuse chanson hongroise suicidaire... Lorsque la version originale de cette pièce a joué sur les radios dans les années 30, on raconte qu'elle a causé une hausse des suicides dans plusieurs pays européens. Jamais désespoir n'a été aussi magnifique à mon humble avis.

Gérard Manset - Revivre : https://www.youtube.com/watch?v=a2cT95S3dC8
Une merveille à l'aspect presque trop intimiste... Manset est un génie ; chanteur affreux, parolier aussi niais que génial ; être qui touche à l'essence de l'être humain, sorte d'éminence sombre de la chanson française. Honnêtement, les paroles de cette chanson me touchent plus qu'aucune autre et me vont droit à l'âme. À noter la superbe utilisation intégrale dans l'excellent film "Holy Motors" de Leos Carax, un des 5 meilleurs films des années 2000.

Johnny Cash - Hurt : https://www.youtube.com/watch?v=vt1Pwfnh5pc
M'en fous que ce soit un choix "non original" mais ce cover de Nine Inch Nails bute sévèrement... Impossible de ne pas chialer comme une madeleine en regardant le vidéoclip, qui est comme une épitaphe à la carrière d'un GRAND, très GRAND monsieur. Et j'ai braillé comme un veau lorsqu'elle fut utilisée dans un vidéo hommage à Eddie Guerrero après son décès.

Blixa Bargeld - Somewhere Over The Rainbow : Blixa Bargeld - Somewhere Over The Rainbow
Ouch... ça me fait mal juste de l'écouter drêt là. Cette lourdeur magnifique dans le drone sous-jacent... La version la plus "à fleur de peau" de cette chanson déjà magnifique à la base.

Gabriel Fauré: Requiem, Op. 48 : https://www.youtube.com/watch?v=AnShN9XlhOA
Bon, je triche un peu en mettant un Requiem complet maiiiiis putaaaaiiiin... cette oeuvre magistrale doit s'expérimenter dans sa totalité euphorique. Fauré met de l'avant le côté "tragique" de la perte de l'être aimé plutôt que de mettre la violence de la MORT. Meilleure musique pour pleurer au plein cœur de la nuit.

June Tabor - My Resting Place (Mayn Rue Platz) : https://www.youtube.com/watch?v=51Qf_oYbYYs
Une superbe version d'une chanson klezmer qui raconte la mort tragique de 146 travailleurs d'une usine textile à New York dans un incendie en 1911. Bref, la joie.

Luciano Pavarotti - Nessun Dorma : https://www.youtube.com/watch?v=RdTBml4oOZ8
Impossible de ne ressentir une mer d'émotions confuses dès que ça part... Autant de joie euphorique que de tristesse résignée. Une utilisation sublime aussi dans le film "The Killing Fields" de Rolan Joffé qui raconte les horreurs de la guerre du Cambdoge.

Portishead - The Rip : https://www.youtube.com/watch?v=kBOaLjtR4mw
La première fois que j'ai entendu ça, j'ai été sidéré, la chair de poule sur tout le corps... Et je me la suis remis. Et remis. Et remis. Encore et encore ; jusqu'à ce que les larmes tombent. PUTAIN ! Cette montée kraut-rock pleine d'espoir déchu à la fin est TERRIBLE.

Jessye Norman : When I Am Laid In Earth (Purcell: Dido and Aeneas) : https://www.youtube.com/watch?v=jOIAi2XwuWo
Une lamentation sur le thème du dernier repos qui fait mouche à tout coup. Remeeeeeeeember me.... Remeeeeeeeember me....

Aphex Twin - Nanou 2 : https://www.youtube.com/watch?v=W5dcEXpViiI
De toutes les pièces de piano Erik Satie-iennes de Richard D. James, celle-ci, qui clôt l'album de rebus magnifique "Drukqs", est ma préférée. Le minimalisme au service de la solitude suprême.

Low - Down : https://www.youtube.com/watch?v=R4zfJxGSl-w
C'est comme genre la meilleure chanson de "The Cure" en 7 fois plus lent... L'équivalent musical d'une journée grise d'automne, où tu erres dans les bois en ne sachant pas trop pourquoi tu vis.

Current 93 - The Magical Bird in the Magical Woods : https://www.youtube.com/watch?v=RolUoqR5jgw
Hommage à un père mort + régler ses comptes avec Dieu + Philosophie et lyrisme absolu

Elisabeth Schwarzkopf - In the Glow of Evening : https://www.youtube.com/watch?v=Cs0vSC9DUhU
Allez à 14:36 (bien que tout ce qu'il y a avant est succulent itou). Renversant de romantisme éploré.

Bauhaus - All We Ever Wanted Was Everything : https://www.youtube.com/watch?v=qPNa9KD4Y_k
La désolation mondaine et sans espoir de la vie normale... La trame sonore de vos rêves de jeunesses qui pourrissent.

Tom Waits - Dirt in the Ground : https://www.youtube.com/watch?v=jm3LEmFFj2g

Is we're all gonna be
Yea yea
We're all gonna be just
Dirt in the ground.

Arvo Part - Da Pacem Domine : https://www.youtube.com/watch?v=wUC4_GCSJno
Une des plus grandes oeuvres a capella de tous les temps... Bon Dieu que la voix humaine peut émouvoir.

Basso profondo - We bow down before your cross : https://www.youtube.com/watch?v=_3TjfUFXJZQ
On reste dans l'émotion vocale avec ces basses russes qui me font trembler dans mon fort intérieur à chaque écoute.

Broadcast - Until Then : https://www.youtube.com/watch?v=YhvN-lEPCsI
Aussi mystérieux que nostalgique... et ça me rend tout chose quand je pense à la mort de la chanteuse Trish Keenan ; on dirait qu'elle parle de cet ailleurs qu'elle est allé rejoindre si tôt.

Douji Morita - You Are Trembling : https://www.youtube.com/watch?v=h0vkxRsYX-A
Allez à 6 min 56 sec... Le truc le plus spectaculairement morose et lancinant que j'ai entendu de ma vie. Ces foutues CORDES.

Tenhi - Kielo : https://www.youtube.com/watch?v=PcVi1ukb3H0
La Finlande un matin gris de fin Novembre... avec ses lacs gelés, sa brume et ses arbres morts qui se balancent au vent.

The Gathering - Broken Glass : https://www.youtube.com/watch?v=0GbMiZV4l0Y
Mélancolie aérienne saupoudrée d'effluves Trip-Hop Silent-Hill-esque.


Bon, j'en aurai beaucoup d'autres plus tard mais bon, pour le moment c'est assez d'auto-torture de mon pauvre moi  :'(

Allez-y avec les vôtres m'sieurs-dames ! Et puis, pas de gêne : ya juste les lopettes qui ne pleurent pas
15
Et oui... En bon accro-tocqué de listes que je suis, fallait bien que j'en ponde une sur mes matchs préférés (ne vous inquiétez pas, le top jeux vidéos, films, bières, jeux de table, parties de curling historiques, repas traditionnels lituaniens, etc... s'en viennent sous peu)

Je suis un des rares ici à ne jamais vraiment avoir arrêté d'écouter d'la lutte (sauf un bref instant après la mort d'Owen Hart en 1999, en pleine ère Russo-rifique). Bon, j'ai de la misère à me taper un RAW au complet ces dernières années, vu le booking complètement à chier... mais j'ai toujours eu une appréciation saugrenue pour ce sport-spectacle,

Voici donc, sans plus tarder, et à la demande générale de personne, les 100 meilleurs matchs (à ce jour) selon votre chroniqueur fétiche. Une (très) brève description suivra chaque combat et chaque post devrait en contenir 5 à 10. Je ne me fixe pas de limite de temps pour compléter le tout. Ce sera à temps perdu, comme a déjà dit un gars pas mal cool que l'histoire a probablement oublié.

Vous retrouverez aussi bon nombre de matchs japonais, mexicains, tirés de fédérations indépendantes américaines... Parce que la WWE/WWF, ya pas juste ça dans la vie !

Donc allons y sans plus tarder :

-----------

100. Rey Mysterio Jr. vs. Psychosis (WcW Bash at the Beach 1996)



Ce PPV est surtout reconnu pour le début de la nWo  et son décor affreusement laid composé d'une fausse plage et de palmiers en plastique, mais beaucoup ont oublié ce petit bijou qui fut un des meilleurs match d'ouverture de show ever. Rey Mysterio (avec le "Jr." à l'époque) venait de faire son entrée à la WcW et ce qu'il pouvait faire dans un ring à l'époque était franchement incroyable. Psychosis est cruellement sous-estimé et est un des luchadores les plus solides techniquement dans un ring de lutte (j'adorais d'ailleurs son équipe avec le très charismatique La Parka, un squelette qui joue du air-guitar sur une chaise tout en dansant magnifiquement). Vraiment de la belle action. Aucun temps mort. Et des prises hallucinantes.

99. Samoa Joe, BJ Whitmer, & Adam Pearce vs. Chris Hero, Super Dragon, & Necro Butcher (Ring of Honor 100th Show, 2006)



La ROH (surtout connue pour ses matchs techniques/épiques) était en guerre contre la CZW (une promotion hardcore, espèce de transfuge moderne de la ECW), dont les lutteurs, dirigés par Chris Hero (qu'on pourra voir brièvement à la WWE/NXT sous le nom de Kassius Ohno), envahissaient les shows de ROH. Ce 6-man-tag était le premier vrai affrontement entre les 2 troupes. C'est un brawl hyper-violent et intense, avec un storytelling impeccable, des spots monstrueux, une foule survoltée et un blade-job de la mort de Adam Pearce (qu'on voit ci-haut). J'ai ADORÉ cette rivalité à l'époque et ce ne sera pas le dernier match de cette guerre qui apparaîtra dans mon Top.

98. Jushin "Thunder" Liger vs. Owen Hart (NJPW, 1991)



Deux de mes lutteurs préférés qui offrent un match sans faille pendant près de 20 minutes. Préparez vous à voir souvent le nom de Jushin Liger dans cette liste car il s'agit de mon lutteur préféré, tous styles confondus. Il demeure le mec qui a le plus innové en matière de lutte junior-heavyweight/cruiserweight (il a inventé, entre autres, le Shooting Star Press). Owen Hart demeure un mec complètement sous-estimé dans un ring (il me manque cruellement). Le spot final (un DDT de la troisième corde... directement sur la tête) est assez violent merci.

97. Brock Lesnar vs. Eddie Guerrero (WWE No Way Out 2004)



Ce combat est là pour une raison sentimentale... En plus d'être un excellent match, c'est surtout un grand moment d'émotion. J'étais carrément en larmes à la fin quand Eddie a réussi l'impossible (avec un tantinet d'aide d'un certain GOBERGE alias Goldberg pour les intimes) et a remporté le titre. Un autre grand lutteur qui nous a quitté trop tôt.

96. Ladder match : Super Smash Brothers vs. Future Shock vs. The Young Bucks (PWG Threemendous III, 2012)



Un des matchs les plus fous que j'ai vu... C'est un spot-fest, mais un PUTAIN de spot-fest s'il en est. J'en reviens pas encore de l'innovation totale présente à travers tout le combat. Il y à là une TONNE de trucs que j'avais jamais vu et que je reverrai probablement pas de sitôt. la PWG (ou Pro Wrestling Guerilla) est, à mon humble avis, la meilleure Fédération indépendante actuelle. À noter la présence des Super Smash Brothers (deux Québécois avec une gimmick Nintendo-licieuse  !).

95. The Hart Foundation vs. The Brainbusters (WWF Summerslam 1989)



Un autre match d'ouverture franchement épique... Du Tag Team wrestling à son meilleur. Tully Blanchard et Arn Anderson étaient une machine bien huilée, qui travaillait méthodiquement à détruire leurs adversaires pièce par pièce. Et la Hart Foundation (Bret Hart et Jim "L'ENCLUME!" Neidhart, si il était nécessaire de les mentionner) de cette époque là étaient juste dans une classe à part. Honnêtement, il faudrait que tous les tag teams actuels étudient ce match pour comprendre la psychologie de la lutte en équipe. Un match parfait.

94. Katsuyori Shibata vs. Jun Akiyama (2005 Wrestle-1 Grand Prix)



HOLY FUCK que ce match est STIFF. Deux putains de salauds qui se tapent dessus à qui mieux-mieux. Du Strong Style à son meilleur.

93. Paul London vs. AJ Styles (ROH Night of the Grudge 2003)



Putain... La seule rencontre, selon moi, de ces deux mecs talentueux dans un match 1 contre 1. Et cela a vraiment donné quelque chose d'unique. Une intensité palpable. C'est technique, c'est stiff, c'est chargé, c'est psychologiquement parfait. La foule est avec eux du début à la fin. Le désir de gagner est tellement fort que ces 2 babyfaces n'hésitent pas à montrer à montrer leur côté "heel" (surtout London). Un des highlight : l'I-N-C-R-É-D-I-B-L-E clothesline d'AJ sur London (qu'il doit encore ressentir à ce jour).

92. "Stone Cold" Steve Austin vs. Dude Love (WWF Over The Edge 98)



Le chef d'oeuvre de Vince Russo. De l'overbooking à son meilleur. Un délire sismique de malade mental. Des spots sur une voiture. Monsieur McMahon en arbitre corrompu. Pat Patterson et Gerald Briscoe qui s'amusent comme des petits fous. Taker qui attaque tout ce qui bouge. Et Foley et Austin qui demeurent deux des meilleurs brawlers de tous les fucking temps.

91. WarGames match: The Four Horsemen (Ric Flair, Barry Windham, Sid Vicious) & Larry Zbyszko vs. Sting, Brian Pillman & The Steiner Brothers (WcW WrestleWar 1991)



Les WarGames était un des concept les plus attrayants de la NWA/WcW ; qui était utilisé pour régler définitivement une rivalité entre 2 entités. DEUX rings surmontés d'une seule cage. Deux équipes qui s'affrontent dans un bain de sang. Il y a un tirage au sort avant le match pour savoir quelle troupe va avoir l'avantage. Ça commence avec 2 compétiteurs dans la cage. Après 5 minutes, l'équipe qui a gagné le tirage peut envoyer un autre homme dans la cage et ensuite, à chaque 2 minutes, un nouveau lutteur entre... Le truc, c'est que le match ne peut pas finir tant que TOUS les compétiteurs soient arrivés dans le ring, d'où l'occasion de détruire complètement son adversaire de manière gratuite avant ce moment fatidique. Une fois le dernier combattant entré, ça se termine uniquement par abandon ou knock-out. Bref, c'est pas très PG tout cela. Aaaaaah oui j'oubliais.... spot absolument HORRIBLE à surveiller : Sid le Cinglé, en bon épais de première, ne réalise pas que le toît de la cage est trop peu élevé pour qu'il puisse appliquer complètement la rotation de sa classique BOMBE-DE-PUISSANCE portée sur le pauvre Brian Pillman... résultat ? Il le CRISSE sur sa tête. Ouch...

La suite très bientôt !
16


https://vimeo.com/120369750

Je ne sais pas si il faut en rire ou en pleurer... ou les deux en même temps.

C'est vraiment un des trucs les plus pathétiques que j'ai vu/entendu/subi jusqu'à présent... Ça file la nausée. Le propos est dégueulasse. Les paroles dépassent tout entendement en matière de stupidité ("Martine chez les SS"). Et tout est hideux dans ce clip, de la """"chorégraphie"""" (ahahahaha !) ou à ces jeunes idiotes qui font (mal) semblant de jouer de leurs instruments.

Heureusement, pour le moment ça reste plutôt anodin (ignoré des médias français et prisé uniquement dans les "cercles" visés).

POUBELLE !

Au moins Nokturnal Mortum, même si ce sont des gros cons nationalistes-socialistes, ils font de la bonne musique.
17
Bah voilà. Ce n'est pas un secret pour personne. Je suis un alcoolique passif fini. Mais révolue est l'époque où je calais une caisse de 24 Boréales avec un pote. Nope. Je daigne encore me taper des Boréales rousses à l'occaz (plus par nostalgie qu'autre chose) mais je suis rendu un véritable hipster/snob de la cervoise depuis quelques années (voir topic "votre passion cachée" pour références... pour les -2 personnes que ça intéresse).

Je suis d'ailleurs récemment revenu d'un voyage au Maine avec ma douce qui fut fort prolifique en matière de découvertes de bières.

Je vais donc me servir de ce topic (qui sera probablement aussi peu souvent updaté que mon topic Top musique) pour vous faire quelques critiques de ce nectar houblonné que j'affectionne tant. On va parler surtout de Belgique, du Québec et des États-Unis (avec incursions ailleurs à l'occaz !).

En JOIE !!!!



60 MINUTE IPA
Brasserie : Dogfish Head Beer (Delaware USA)
Style : American IPA
Taux d'alcool : 6 %

Les IPA (surtout les américaines) sont vraiment dans mes cordes depuis quelques années. Et celle-ci m'a littéralement botté les fesses.
La fameuse "60 minute" IPA des renommés Dogfish Head est appelée ainsi car elle est continuellement houblonnée aux 60 secondes pendant sa lente ébullition. S'en résulte un produit qui a un punch certain et qui ravira ceux qui aiment leurs houblons biens présents dans leur bière.

Déjà, l'arôme non subtil nous canarde les nasaux d'agrumes et de houblons de pins.

Au goût : premier éclat d'amertume... Super goût de houblon et de malt sucré. S'ensuit une intrépide marche dans un sous-bois rempli de grands conifères. Avalanche de fruits tropicaux qui te tombe dessus. Des amandes par ci par là. Un peu d'gazon. Finale cassonade qui se boucle sur une longue note amère. SUPER BON.

Le chronologie buccale : Très effervescent avant tout. Mordant/explosif au début, puis sirupeux/liquoreux pour une finale sèche/amère qui s'amenuise longuement. Bref, c'est de la très très très bonne IPA que voilà là. Rien de négatif à dire. J'en suis déjà à ma 3ème et je pleure déjà la disparition prochaine de mon 6-pack.

Sur le marché (mais plus dur à trouver), il existe la 75-minute, la 90-minute et la 120-minute (!!!) IPA des mêmes brasseurs qui ont aussi touché mon palais (à part la 75 min, très dure à trouver).

Accords bières et bouffe potentiels tels que suggérés par les Internet : nourriture frite et salée, une bonne pièce de viande sur le BBQ, mets indiens (curry en particulier), mets mexicains... ou encore côté dessert (et oui, ça se fait !) des truffes ou encore un gâteau au carotte maison (et là, c'est épices contre épices :)).

Pour amateurs de : IPA (bin kin), les produits Sierra Nevada tombant dans ce style aux États-Unis, l'excellente Moralité de Brasserie Dieu du ciel pour les produits québécois.

NOTE : 9/10 (ouais, ça torche solide)
18
Bon, voilà. Je vais tenter de mettre ici des trucs que j'ai composé au fil des ans (de la période Webzine à maintenant, bien que j'écris pu grand chose à part des critiques de disques faut dire) et ce, pour le plaisir évident de moi seul (et du Genius). Le tout sans révision, ni correction. Donc, désolé d'avance pour bon nombre d'erreurs de jeunesse :)

On va vraiment dans le fond du baril pour commencer avec un truc d'écriture automatique que j'avais commencé en 2003 et fini genre en 2005 (pu sûr) : Schizophrenus Profondis. Je crois que ça avait apparu en partie sur le SRAS (oh ! souveniiiiiirs !!!). Enjoy !

------------------------------------------------

ScHiZoPhReNuS pRoFoNdIs
Une attaque terroriste (en 7 temps) et passablement incongru
(contre vos sens)
d'une colonie de berlingots de laits vampiriques
armés de lances-roquettes en fantex mauve
(OU les multiples divagations nocturnes diverses de votre très cher comparse Salade d'endives).

Inspirations :
la vie courante
l'eau courante aussi
les danseurs de merengue (surtout ceux qui sont violents)
les annuaires téléphoniques
les centrales hydro-électriques
les drakkars
le premier verre de jus le matin (c'est extrêmement rafraichissant)
les portemanteaux
la nature humaine (particulièrement celle des unijambistes)
les sapins de Noël
les Ewoks
Super Timor
Salvador Dali, Luis Buñuel, Alejandro Jodorowsky, Boris Vian, Eugene Ionesco, Normand l'Amour, David Tibet, Erik Satie, Klaus Kinski, Ma Colombe est Blessée, Hergé et les BD de FreD.

------------------------------------------------

01. la moustache de Yanni : The Musical

Le jour de son anniversaire de naissance, ce fut sa fête
Steve Perry, jeune homme de 23 ans dans la trentaine, célébrait demain son 27ème anniversaire. Mais ce grand moment était plus qu'une belle journée puisque que le surlendemain de l'avant-veille (c'est à dire le même jour), il fêtait sa naissance. "Wow ! 25 ans ! Et deux fois la même journée en plus ! Je suis tellement heureux ; je pense que je vais mordre un pissenlit !" déclara le jeune Perry, qui venait tout juste de commettre un vol à main armée dans un restaurant miteux de la ville de Détroit.

ÉCHANGERAIS vaches-limousines enregistrées avec ou sans veaux, contre édition sans reliure du Necronomicon ou immeuble à revenus, entre 18h00 et 18h05. Merci. Prière de ne PAS appeler aux 456-7867 (cause : fin du monde + avalanche d'oiseaux morts)

bIeNveNuE À La ClInIquE dU RaSoIR !!!!

Indien Mange Poisson

ARRÊTE-OU-JE-CRIS

Après 17 ans
Le beau Christ retrouve ses orteils
Aaaaaah.... Chanceux !

BULLETIN SPÉCIAL : 300 TRUITES S'ENVOLENT
"C'est arrivé tellement rapidement" de dire une Sylvie Frappier estomaquée et âgée de 18 ans. "J'ai beaucoup pleuré" nous raconte un homme qui ressemblait étrangement à un figurant dans un film inconnu que je n'ai pas vu. "C'est une catastrophe : Que devient le poisson dans notre monde contemporain ?!?" demandait une branche de boulot qui se faisait allègrement scier par deux ortho thérapeutes unijambistes répondant tous deux par le doux nom de Marcel, ce qui ne facilitait pas les communications dans leur travail de tous les jours : pompiers pigistes.... Mais bon, pour en revenir aux amphibiens... "Et bien je crois que j'ai la réponse" de rétorquer Marston Masserton, savant fou notoire... "Dans le panthéon moderne, il y a des rapports dit hiérarchiques entre les gens de divers milieux sociaux... C'est la base même du nouveau millénaire ; un siècle qui sera ultimement fondé sur les relations interpersonnelles qui y séviront. Les poissons ont seulement voulu prendre une part du gâteau alléchant, surmonté lui-même d'un délicieux (mais toxique) glaçage cosmopolite. Et ils vont de l'avant, les bougres. Les homosexuels ont fait valoir leur droit. Ce nouveau mouvement de truites anarchistes vont faire de même pour le monde des branchies !". Il est à noter que durant cet entretien fascinant, une épaisse fumée rose sortait de la narine gauche du philosophe dément.

Un homme dans la vingtaine s'est fait finalement arrêté, même si la police provinciale du Québec n'avait que 19 mandats d'arrestation contre lui. "Les salauds" déclare- t'il. "J'avais pourtant soufflé toutes mes chandelles sur mon gâteau de fête". Une histoire à suivre.... euh... finalement, non.

Je vous pose la question dans l'espoir non dissimulé que vous me fournissiez une réponse purement fiscale comme vous savez si bien les fabriquer (en série) dans votre magnifique hutte mérovingienne néo-rustique fabriquée à 98.5% de tendre et juteux ananas : Nous, nous avons des parapluies. Les parapluies ont les Grecs. Mais les Grecs, qu'ont ils pour se protéger efficacement contre ces éruptions volcaniques pourtant si fréquentes ?

Depuis le 13 mars
ON SE PROMÈNE SUR LA PROMENADE

Des mocassins. D'infects... d'horribles mocassins (en cuir véritable.) Juste la mention du mot "mocassin" lui donnait des reflux gastriques puissant. Les fourmis mouraient autour de lui (à une distance de 5 mètres de diamètre) lorsqu'il le prononçait à voix haute. Joe Gacy en entendrait parler à coup sûr... si seulement il existait.

"J'aimerais bien devenir la narine gauche d'un clou de girofle gérontophile" me disait Serge Postigo d'une voix mielleuse et passablement dérangée lors d'une soirée fort arrosée qui se déroulait dans le parking miteux d'un réparateur de bicyclettes. Pour une obscure raison, monsieur Postigo était déguisé en boite postale lors de cette occasion. Mais nous ne lui en avions pas porter rigueur puisqu'il se mit aussitôt à réciter ses passages préférés du Coran. C'est en partie à cause de cet événement que nous célébrons maintenant la Fête des Mères.

------------------------------------------------

02. Se brosser les dents avec un mammifère de petite taille peut être distrayant.

Des ours polaires héliocentriques à tendance végé-communitative (cendrier en acajou massif + solo de trompette = nirvana à portée de tous.) solidement entassés dans des cages métalliques indivisibles, incolores et inodores s'appelant Marcel II, fils de Marcel IV, tous deux serruriers, moustachus et adeptes de water-polo. J'aime beaucoup ma collection de feuilles de cartable importée de Biélorussie avec, en prime, une ligne de plus (pour regarder vers ET dans l'infini à 27 heures du soir/matin/cerf-volant le jeudi, 3 septobre, respectivement)). Le premier devint un citadin oisif armé d'un portemanteau affranchi (qu'il appelait amoureusement « Cedric le guerrier ») avec qui il entretenait une aversion pour les orages électriques, ces salauds. Le second ressemblait étrangement à un figurant dans un film muet particulièrement obscur que je n'avais jamais vu et dont les bandes originelles avaient été détruites par la narine exponentielle de Salvador Dali. Le troisième fut celui qui trahit la conscience tranquille du concierge suprême, lui qui ne demandait pas mieux que d'explorer multiple dimensions étoilées avec sa moppe de cristal atemporelle. Le concierge (appelons-le Enrico), terrassé dans la région du sourcil droit, s'affaissa silencieusement sur le plancher mat et magnifiquement propre de la salle de bain du Centre Paul-Sauvé tout en proclamant un dernier « Fuck ! Y me restait juste à mettre les petits savons dans les urinoirs ! ». Son oeuvre incomplète, il s'embarqua dans son ultime voyage, vers un monde vespéral ou « danser le tango » signifiait « assommer des limaces mélancoliques avec des éclairs bleutés en forme de cane à pêche ». J'emmerde les Grecs et leur barbichette cinglante qui n'arrêtent pas de me regarder alors que je tresse des kayaks en laine minérale aveugle et ceci, en examinant ma structure moléculaire qui se dissout à une vitesse flamboyante (le tout accompagné d'un son à faire pâlir d'effroi les poils de nez du plus fugace des coureurs des bois). Je ne suis pas fou mais je ne suis pas comptable agrée non plus. IL Y A UNE POCHETTE SOUS-MARINE ; IL NE FAUT PAS. Danser sur des airs néo-slovaks tout en faisant partie des chevaliers de la table ronde n'est pas sain, puisque c'est un anachronisme. Je veux juste être comme Robocop. Tirer sur les méchants avec un éventail de pistolets ahurissant tout en ayant une voix robotique et sexy. Et reprendre goût au vortex. Pourquoi diable n'y avait-il pas de vikings dans Star Wars ?


------------------------------------------------


03. 24 utilisations récréatives du bambou dans un contexte de compétition nautique OU Ode aux napperons synthétiques de tante Gertrude


L'agencement

Alphoride s'appelle l'élastique est dans le creux de la pomme X
Il lance la pomme et l'abat sans cesse
J'adore être en feu
C'est de la combustion
L'oiseau de cortex en déconfiture me le rappelle toujours mercredi avec ses agencements de laine douillette
Tout est A-G-E-N-C-É....en ligne...et sans délits...
Droite sur droite
Blanc sur blanc
Perpendiculaires, les géométries imperceptibles se soumettent à l'oeil du contremaître
Lui aussi est d'accord de ne pas exister
De toute façon, il ne pourrait pas défaire le casse-tête divin, même avec sa barbe d'acrylique et ses passages de la bible orthodoxe roumaine

Voyez comme tout est plat, homogène et balancé (ceci est une pub de barre-tendres : NE L'OUBLIEZ JAMAIS !)
C'est morne à jamais et ça m'empêche de savourer mes noisettes avec une pleine capacité buccale
Pas de frottement et des lois partout dans les parcs !
"C'est la révolution suédoise des temps modernes" de répéter le sourire démesuré qui ratisse mon jardin avec un râteau de marque déposé "Winbrow"

L'agencement nihiliste se resserre, tel un étau venu d'un autre monde inquiétant et insondable
Un monde (la prophétie)...
où les atomes et l'air ne sont que superstitions
où la lumière vive remplace l'homme
où les étoiles se nourrissent de nectar de cosmos

C'est de l'histoire en canne que nous vivons là, chers confrères
L'éveil du néant se repose avant d'apporter le point final qui va boucler le tout joyeusement !
Écrivons donc le livre du TouT pour le vide infini

Sur ce, ils burent leur vin de qualité dite "de table" et implosèrent solennellement, sans peur et sans regrets...

------------------------------------------------

04. La boîte à lunch de la damnation éternelle

Je préfère vomir un désert remplis de clowns bisexuels se badigeonnant les aisselles (gauches uniquement) de moutarde forte dans le pavillon sud d'un centre d'esthétique pour femmes-nains albinos plutôt que de m'entretenir de l'importance historique du cerf-volant dans la révolution tchéco-brésilienne avec un parapluie en acajou massif qui lui, est en fait un homme s'appelant Fernando et qui m'aurait probablement vendu ses souliers si 1) il en portait et 2) il/elle/cheval existait ailleurs que dans mon esprit qui est présentement en train d'halluciner ce que serait le Mexique si ses habitants se transformaient un à un en cornets de crême glacée volants 3) j'avais accompli mon rêve d'enfance qu'était celui de fusionner la fourchette, le couteau et la cuillère en un seul super-ustensile convoité de tous (oui, même toi dans le fond de la pièce) : Le Couillchette. Naviguer à poil sur les eaux paisibles du Nil lors de l'apocalypse est très amusant si on est un vendeur de tapis de souris à l'effigie de Elvis Stoiko et qui, dans les années 70, aurait doublé la voix d'un figurant dans un film de rabbins-hells-angels complètement obscur, lequel comportait des scènes de dégustation de palourdes et un château de cartes qui crie fort fort fort. J'emmerde tes mocassins, mec. Ils sont laids, ils sont rugueux et ils évitent mon regard quand je les croise dans le métro. Danser le tango avec une boîte à lunch en plastique rouge peut vous attirer les qualificatifs de malade mental ou d'osti de fif mais vous ne serez pas plus avancés dans l'art ancestral de la momification. Dans les sous-bois : des eskimos qui se battent avec des lance-flammes pis des toupies carrées. Dans le fond... vous savez tous... que votre géniteur... n'est pas fait de chair mais est en fait un gigantesque (et délicieux) souvlaki rempli de sauce onctueuse. FERME LA FENÊTRE, MARCEL !!!! Jamais sans mes bas ! La planche du jeu Payday a tué mes grands-parents et ce, au sens littéral. Jamais je n'oublierai l'urne qui contenait les 8 portes interstellaires unissant à elles seules le flot ininterrompu qui nous maintient dans notre état semi-lymphatique et qui permet à nos orteils d'animer des galas pour subvenir aux moindres besoins des malentendants unijambistes. Gandhi fait dire «fuck you !», les amis. Occupation : Préposé aux céleris au IGA. Objectif : le néant. Vitesse de croisière : Serge.

ÉT-PIS-LOGE : Je n'ai jamais souhaité faire de la plongée sous-marine avec Maximillien D'Aberville Jr. puisque ce dernier était en fait un lama depuis sa plus tendre enfance ; Allah et mon garagiste savent que le lama vit dans son terrier nuit et jour pour y fabriquer (avec ses semblables) le popcorn rose démoniaque que l'on retrouve dans plusieurs épiceries de quartier... ces gens sont de dangereux psychopathes qui n'hésiteraient pas à faire des actes aussi odieux et inadmissibles tels que celui de "prendre une marche de fin d'après-midi" (les monstres !!!) ou de flatter tendrement leur animal de compagnie respectif. C'est ce que cadran herbeux de baron von Carmak a dit de ses cernes aztèques quand ya vu que j'étais en feu pis toi les fleurs t'aimaient pas quand je confiture chaise PAAAAATIO dans un monastère ya toujours pleins de PORTES !!!!!!!!!!!!!! L'inventeur de la craie va déchirer la vie et la frontière qui réside entre elle pis Julien. L'estragon est plus qu'un digne représentant de la famille illustre des fines herbes : c'est une manière de vivre pour certains. De plus, à ce sujet : les serviettes du pharaon sont pleines de cendres humaines. C'est là le symptôme d'un manque de foi envers sa corde à danser préférée qui est aussi son peuple et sa résidence secondaire. J'admets avoir eu des relations sexuelles avec ce tapis de bain. Mais c'était juste des préliminaires. Orgie de baguettes chinoises ; j'ai peu dormi hier, je vois des formes. Si l'on remplaçait Mel Gibson par une piscine hors-terre de 8 pieds, ce serait différent. Dans Braveheart, la piscine ne serait pas aussi écossaise que Mel Gibson, même si Mel est Américain. Se faire réchauffer de l'anti-matière au micro-ondes peut s'avérer extrêmement nocif pour quiconque n'aime pas les tournesols mais le port de lunettes protectrices peut toujours vous permettre d'éviter le pire. Les atomes composant l'être connu sous le doux nom de Vagis Raynaldo n'aimaient pas beaucoup ce dernier ; ils se sont donc venger de lui en l'inscrivant au club d'entomologie de son patelin. Les conséquences furent tragiques : son collier maya se transforma en Sébastien Benoit. Eille, hier, j'me suis servi un bol de céréales pis au lieu de mettre du lait dedans, bin... j'ai mis un escalier.

------------------------------------------------

05. 23 Mai 1977

C'est l'histoire d'un petit chat qui est en fait un homme qui est en fait une buanderie fermée le dimanche soir. Il gagne à la loterie, s'achète beaucoup de tomates (genre 700 000) et fonde une société immobilière. Il s'appelait Globustald Torino et n'avait jamais gagné à la loterie, ne s'était jamais acheté beaucoup de tomates au IGA (environ 45) et n'avait ôh grand jamais fondé une compagnie de pressage à tapis. En passant : Vive les cartables.


------------------------------------------------

06. Tes bottes, tu vas les laisser sur le tapis en rentrant !!!


C'est clair, non ?

------------------------------------------------

07. Au Menu : Mon Cerveau


Ruminer un cosmos vespéral
Saupoudrer de poudre à pâte le corps moribond de votre cheval préféré
Vendre des reliures d'annuaire téléphonique mauves-fluos à des trafiquants d'opium polynésiens se disputant la lune dans une partie de Risk endiablée
Admirer la dégradation majestueuse d'un vieux film expressionniste allemand
Une neige grise - l'érosion du temps - agite l'écran d'une insolite façon
Laisser mijoter vos spectres luisants dans une sauce d'inconscience (avec des petits oignons)
CONFITURE OCULAIRE - N'OUBLIE PAS TON NOM !!!
Écouter Animal Collective et Mount Eerie dans la douceur noctambule d'une nuit qui vous semble éternelle et qui pourtant... pourtant s'achève
Retrouver Morphée et ses tricycles rouillées dans un désert Jodorowskiien, chevauchant ces montures métalliques désuètes avec vos deux camarades de songe
Fuyant ces brigands aux orbites caverneux qui n'existent peut-être déjà plus...
L'horizon se renouvelle en splendeur minimaliste et les courbes onduleuses de cet univers-peau vous rappellent un printemps que vous n'avez jamais vécu
Et dans cette grotte confuse ; située à l'intérieur de votre oeil gauche, caméra limpide filtrant l'extase, des farfadets machiavéliques célèbrent leurs fourberies argentées avec une danse impie que les siècles ont oublié (Dans leur poche de manteau ? Chez le barbier ? Dans un orage dément ?)
Les effluves modernistes d'une éclipse-clarinette vous remuent les sens et pompent un sang nouveau dans vos veines cristallines
Paysages impossibles, chimères indomptables, univers s'entre-dévorant, réappropriation du banal par la machine à merveilles...
Le cadran est brave d'affronter le rêveur tous les matins

FIN
19
Bon, voici un aut topic moins monolithique que nos sujets respectifs à Shtamane, Credo et moi-même.

S'agit juste de dire ce que vous écoutez présentement (avec ou sans brève description). Le tout dans le but de faire de z'olis découvertes.

De mon côté :



Tame Impala - Let It Happen

Premier single du prochain album de ce groupe psyché australien que j'apprécie follement... L'influence 70s des albums précédents est encore présente mais on navigue plutôt dans une espèce de mer de sonorités eighties ici (dream-pop/synth-pop répondent à l'appel). La production est, encore une fois, absolument géniale.

Ceux qui aimeraient écouter ce que les Beatles auraient produit si ils avaient eu la jeune vingtaine de nos jours, ruez vous sur "Lonerism", le précédent opus des Tame. En plus, Kevin Parker (grand manitou du band) a absolument-exactement-totalement la même voix que John Lennon.
20
Lutte! / Catchamania 31
19 Mars 2015 10:04
Je semble être le seul loser qui écoute encore de la lutte mais qu'importe...

Suis-je le seul à trouver la carte de ce show vraiment décevante ? De un, le build-up est nul à chier. De deux, le plus gros problèmes, c'est Romain Reigne alias "John Cena 2.0." qui est juste pas prêt pour un Main Event. Il était bien cool comme le Power-Man du Bouclier (là où les excellents Dean Ambroise et Seth Roulant pouvaient cacher ses lacunes dans le ring) mais depuis qu'il est en solo, il est véritablement à chier. Son promos sont HORRIBLES. Franchement, ce que j'ai vu de pire depuis longtemps (surtout celle où il raconte une histoire magique au Spectacle du Gros). Avec ces segments (écrits, paraît-il par Vince McMahon lui-même... une autre preuve que ce vieux sénile est en complète déconnexion avec ce que le monde veut).

D'ailleurs, comment puis-je croire en Romain quand il a l'air d'un jobber depuis son retour ? Tout récemment, il était même pas capable de battre le Spectacle du Gros. Ce bon vieux Paul Wight ne mérite plus d'être protégé en 2015. Il a gagné le Royal Rumble en ayant l'air d'une bitch tout le long et il a eu besoin de l'aide de la Roche à la fin... sans compter les milliers de fans lui criant des injures parce que eux, ils voulaient Daniel Bryan. Et on est supposé croire qu'il est le number one Face ?

Présentement, il a perdu tout son edge de "silent assassin". On dirait vraiment une version édulcorée de Jean Cena, avec à peu près le dixième du talent dans le ring et le centième du charisme.

Bref, j'espère fortement que Brock va le détruire à la Manie-Lutesque. Mais je crois pas que ça va arriver. Toujours est-il que j'ai rarement été aussi peu inspiré par un Main Event. Believe DAT, pour citer la catchphrase toute pourrave de monsieur Reigne.

Au moins, il y aura Seth Roulant contre Randy la Vipère Orton. C'est une bonne rivalité. Et Randy a retrouvé son edge de salaud sociopathe et manipulateur depuis son retour. Seth est vraiment le lutteur de l'année à la WWE, le seul qui empêche le navire de sombrer. Daniel Bryan, Dean Ambroise et Dolph Ziggler aussi, si ce n'était de leur booking semi-affreux.

Le ladder match pour le titre Intercontinental sera probablement super bon aussi, si ils leur laisse du temps. C'est triste de voir que TOUS les lutteurs inclus dans ce match (oui, y compris la VÉRITÉ-R, que j'affectionne particulièrement) seraient plus crédibles que Romain dans  le match final...

Le seul autre truc cool, c'est Curtis Axel dans la Bataille Royale. Axelmania for the win bitches ! Mais bon, probablement que le gagnant sera Ryback ou un Sheamus de retour.

Sinon, ça se résume à ça : deux matchs qui seront bons. Le reste est "skippable". Et même si j'aime Bray Wyatt d'un amour hétérosexuel, je ne suis pas intéressé à voir lutter le pauvre Monsieur Trompe la Mort en 2015. Depuis le très mauvais match contre Brock, j'ai tout le temps peur qu'il éclate en morceaux à tout moment. D'ailleurs, trouvez pas que Taker ressemble maintenant à Heisenberg/M. White ? Il pourrait devenir un meth-dealer dans sa dernière gimmick. Corporate Kane pourrait devenir son Saul Goodman.

Sting vs. Triple H pourrait surprendre mais bon, c'est Sting en 2015... Quand les trois H sont vraiment motivés, ça peut être bon mais il y a une différence entre donner son max contre possiblement le meilleur lutteur au sommet de sa forme l'année passée (l'excellent match contre Daniel Bryan) et catcher contre un homme de 55 ans qui a pas eu de bon match depuis environ 10 ans.

Bref, encore un autre message pour dire que la WWE suck en tabarnak.

Une chance qu'il y a la NJPW, NXT, Luchamania, All Japan, CMLL (et la TNA et ROH à l'occaz).